Pourquoi y a t il de bons et de mauvais élèves ? - Vidéo Ina.fr

Pourquoi y a t il de bons et de mauvais élèves ?

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Pourquoi y a t il de bons et de mauvais élèves ?

Apostrophes

video 08 sept. 1978 1754 vues 01h 12min 56s

A l'occasion de la rentrée scolaire, débat sur le thème "Les bons et les mauvais élèves" Bernard PIVOT, "depuis Cognacq Jay", propose une discussion en trois parties : définition du bon et du mauvais élève, pourquoi est-on bon ou mauvais élève, et les réformes de l'enseignement préconisées. Présentation des invités :- le professeur Pierre DEBRAY RITZEN, auteur de l'ouvrage "Lettre ouverte aux parents des petits écoliers", dans lequel il dénonce la carence de l'éducation : il explique que l'ignorance des difficultés neuropsychologiques dont souffrent certains enfants sont à l'origine de retards scolaires. Il affirme que l'inégalité en intelligence, en aptitudes, appelle un enseignement adapté. - Patrick BOUMARD, enseignant, auteur d'"Un conseil de classe très ordinaire", dans lequel il se fait le rapporteur clandestin d'un conseil de classe de terminale d'un lycée de province. - Jean REPUSSEAU, inspecteur d'Académie, auteur de "Bons et mauvais élèves", ouvrage de réflexion sur la pédagogie, dans lequel il rejette toute forme de ségrégation dans l'enseignement. - Agnès FLORIN et Stéphane EHRLICH, chercheurs, auteurs de "Développement des connaissances lexicales a l'école primaire". L'ouvrage, fait sous la direction du laboratoire de psychologie de l'université de Poitiers, traite du problème de l'acquisition et de la maîtrise du langage à l'école primaire et des différences quantitatives et qualitatives du répertoire verbal des enfants de différents milieux sociaux économiques.Le débat est rapidement monopolisé par Debray Ritsen, et réduit à la lutte entre influence du milieu socio-culturel contre déterminisme génétique. "Nous allons avoir les outils ...pour permettre une certaine catégorisation des élèves ...par une orientation scolaire neuro psychologique faites par des médecins..."Evocations nombreuses de "l intelligence de la main", "le bon élève et le succès cumulatif", "le sadisme enseignant", "les relations de pouvoir", le "QI", la "pédagogie diversifiée".

Émission

Apostrophes

Production

producteur ou co-producteur

Antenne 2

Générique

réalisateur

Jean Cazenave

producteur

Bernard Pivot

participant

Pierre Debray Ritzen
Patrick Boumard
Jean Repusseau
Agnès Florin

présentateur

Bernard Pivot

AdBlock activé!