Raymond Devos - Vidéo Ina.fr

Raymond Devos

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Raymond Devos

A bout portant

video 28 déc. 1976 8047 vues 47min 59s

Portrait de Raymond DEVOS, filmé chez lui, dans son salon de musique, entouré de ses amis dont Louis NUCERA et Jean-Michel THIERRY et interviewé par Pierre BOUTEILLER. Des extraits de sketches sur scène illustrent ses propos. Raymond DEVOS parle de son métier : Il fait tout par réaction, par défi, on ne peut pas revenir en arrière ..., c'est une question d'équilibre. Ce métier est supportable si on le vit complètement et avec plaisir. Il estime que les critiques ne peuvent rien lui apporter ni lui apprendre. Il le sait quand cela n'a pas marché. Raymond DEVOS présente Louis NUCERA, l'un de ses premiers critiques. Sa démarche est très égoiste, il montre une "vibration d'homme". Il se sent libre de tout montrer, contrairement au cinéma. Il montre comment il utilise le tambour en interprétant un extrait du sketch "Je roule pour vous". Il fume le cigare mais ne boit pas, il ne supporte pas qu'on perde le contrôle de soi-même, c'est une dégradation effroyable, est contre les excitants, il faut s'exciter par l'imagination. Il aime faire éclater les murs. Puis il aborde avec humour, des questions plus personnelles bien qu'au départ, il s'y soit refusé : la mort ne l'inquiète pas, la souffrance, oui. Il pense que son avis sur Dieu n'intéresse personne, c'est l'idée de Dieu qui est intéressante. Il enchaîne avec un extrait du sketch "Fils d'Abraham". Il est un amoureux fou de la vie, jouir de la vie, c'est jouir de tout, pas seulement de ce qui est bon. Il croit que le phénomène du rire est lié à l'intelligence et à la réflexion. Pour lui, dormir, rêver, c'est fantastique. Le rêve est le contraire du rire. Il aime jouer avec la réalité et l'irréalité.Il joue quelques mesures de Debussy au piano puis montre comment il truque au violon. Il aime faire des grimaces mais en les justifiant. Il raconte une anecdote à propos du rôle de Don Juan, explique pourquoi il est fasciné par les masques et montre le masque de soudeur offert par Georges BRASSENS. Il parle de la peur du gendarme ou du douanier. Tout l'inquiète chez lui, il faut faire attention, surtout dans les moments tragiques. Le clown ou le comique est celui qui sait analyser et montrer les mauvais cotés. Il déclare être près à tout accepter même l'innaceptable.Accompagné de son pianiste, il chante. Il parle de son rêve de faire du music-hall. Nombreux plans de DEVOS jouant au violon, au piano, avec Pierre BOUTEILLER au piano.Extraits de plusieurs de ses sketches sur scène.

Émission

A bout portant

Production

producteur ou co-producteur

Télévision Française 1

Générique

réalisateur

Roger Sciandra

producteur

Jacques Gall
Brigitte Petureaux

journaliste

Pierre Bouteiller

interprète

Raymond Devos

participant

Raymond Devos
Louis Nucera

AdBlock activé!