La Dordogne : un département propre - Vidéo Ina.fr

La Dordogne : un département propre

Publicité

La Dordogne : un département propre

La France défigurée

video 06 août 1972 1577 vues 14min 01s

A l'initiative du Préfet de la Dordogne a été lancée l'opération "Dordogne département propre", opération de longue haleine qui nécessitera chaque année de nouvelles actions. Certaines ont déjà débutées.Interview de Mr Pierre BEZIAU, Préfet de la Dordogne, sur la beauté de son département "ce département n'était pas encore abimé". Cette opération réalisée avec l'appui de tous les élus n'est pas née dans l'enthousiasme, certains d'entre eux étaient très sceptiques. Il fallait frapper un grand coup pour commencer en s'attaquant au plus gros problème du département, les papeteries de Condat sur Vézère. Mille ouvriers, une des premières industries de la région. Son Directeur Mr ESTOUPE donne des précisions sur ce qui a été déversé dans la Vézère comme matière polluante durant de longues années, il distingue la pollution des eaux, la pollution atmosphérique, la pollution accoustique et la pollution esthétique. Tout ceci coute cher, pour ne plus être un problème les papéteries ont dépensé 15 millions deFrs. En 1974 tout devrait être terminé.Tout le monde participe à l'opération "Dordogne département propre" y compris les jeunes qui donnent un coup de main au nettoyage des sites touristiques. Et puis il a aussi les dépots de vieilles voitures et de ferraille, en Dordogne le préfet a pris le taureau par les cornes, des arrêtés fixent à 50m de toutes les routes l'installation de tels dépots. Un ferrailleur victime de ces arrêtés raconte... Un contrat avec un ferrailleur stipule qu'il doit faire disparaitre toutes les épaves de la région.Autre volet de l'opération, aménager les routes délaissées pour s'y reposer et y pique niquer. Des sacs sont distribué aux automobilistes et recueillis dans des bidons le long des routes. Et puis on va démolir les batiments industriels qui défigurent le paysage comme les anciennes cheminées d'usine.Reste l'architecture, l'intégration des maisons au paysage. Un architecte rappelle la notion de rapport entre un paysage et une architecture. Pour tous les candidats à la construction une plaquette vient d'être éditée "N'abimons pas le Périgord". Heureusement il y a beaucoup d'amoureux des vieilles maisons qui restaurent dans la tradition et avec les bons matériaux.Enfin dernière opération, la restauration et le nettoiement des sites quand ils sont situés en ville. La plus grosse opération va se situer à Périgueux. Son maire, Mr Yves GUENA veut conserver les vestiges du passé sans arrêter la vie de la cité. Dans quelques années Périgueux rejoindra Sarlat au tableau d'honneur de la Dordogne

Émission

La France défigurée

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

journaliste

François Bonnemain

participant

Yves Guena

AdBlock activé!