A quoi joue t on avec les prix littéraires - Vidéo Ina.fr

A quoi joue t on avec les prix littéraires

Publicité

A quoi joue t on avec les prix littéraires

Inf2 dimanche

video 19 nov. 1972 2441 vues 16min 52s

A quoi joue-t-on avec les prix littéraires ? des réponses multiples à cette question sont données grâce à de nombreux interviews. - Marie Christine SCHNEIDER, libraire, dans sa boutique : "pour moi, les prix n'ont pas d'intérêt" - Jérôme LINDON, Directeur éditions de minuit, dans son bureau : "rôle bénéfique dans vie littéraire" - Bibliothèque gare : interview du libraire : "au début cela fait du bien" - Bouquiniste quai de la Seine : "un mois après, c'est fichu, un an après, on a tout oublié" - Jérôme LINDON : "un prix littéraire n'a qu'une valeur : augmenter le vente" - Gala BARBIZAN, chez elle : "prix sert à aider les éditeurs" - Bernard PRIVAT, Directeur des éditions Grasset "problèmes de tirage" - Georges CONCHON, ancien Goncourt pour "L'état sauvage" chez lui : "au début, on n'y croit pas, avant le Goncourt, on est un amateur, après on est un profesionnel" - Jean-Louis BORY : "publicité monumentale, prix Goncourt, danger pour le débutant, ça peut vous briser les pattes". - Marie Christine SCHNEIDER "gens lisent pas les prix, ils les offrent, c'est le cadeau passe partout" - Bernard PRIVAT : "je pense que les gens lisent les prix littéraires" - Roland CLEMENT, libraire à Nancy : "phénomène magique dans prix littéraire" / GP centre table fleurs / table Goncourt - Gala BARBIZAN / Etienne LANOUX dans son jardin "le Renaudot pour moi représentait ce que peut être un prix littéraire, c'est à dire un prix de découverte ; j'ai quitté le jury quand il n'a plus répondu à cette définition" / GP mains mettant bande à livres - Bernard PRIVAT "phénomène français, vie littéraire centralisée à Paris"M. CLEMENT "les gens ont l'impression qu'il y a des coteries" - Gala BARBIZON "à Médicis, je n'ai jamais eu cette impression" - FELICIEN MARCEAU Président du Médicis : "un éditeur prend un livre en charge, il est dans son rôle quand il téléphone. Un critique pour lui signaler un livre" - Etienne LALOU / Roland CLEMENT : " ... Prix littéraire ... loterie ... conditionnement écrivain ...". Extrait "Orphée" 1950 de JEAN COCTEAU avec Jean MARAIS et Maria CASARES.

Émission

Inf2 dimanche

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

réalisateur

Benoît Michel Gelot

participant

Jean Louis Bory
Etienne Lalou
Georges Conchon
Félicien Marceau
Gala Barbisan

AdBlock activé!