Ballastières et gravières - Vidéo Ina.fr

Ballastières et gravières

Publicité

Ballastières et gravières

La France défigurée

video 02 juin 1974 1462 vues 19min 31s

Enquête sur l'exploitation intensive de ballastières en France, dans la région normande, dans la plaine d' Alsace et dans la région d'Annecy, par des firmes françaises et étrangères. Reportage également en Allemagne puis en Grande Bretagne. Malgré le code minier crée en 1971, réglementant l'extraction, les carrières se sont multipliées, d'autres devenues improductives ont été abandonnées et deviennent des décharges polluant les nappes phréatiques souterraines. Une association a organisé un safari photos pour que les gens prennent conscience du désastre. Nombreuses images de sablières en exploitation ou abandonnées alternent avec des témoignages de chefs d'entreprises,qui semblent prendre conscience du problème et des habitants ne pouvant que constater les dégats. - Interview de Monsieur HEBRE (Union nationale des granulats) pessimiste quant à l'exploitation des matériaux alluvionnaires dans le bassin de la Seine, de monsieur CHARRON (comité de défense) "il nous a fallu descendre dans la rue pour qu'on nous écoute". - Interview d'un habitant sur son tracteur "C'est inadmissible il ya trop de gravières qui exploitent des centaines d'hectares. - Le maire de ROESCHWOOG, monsieur LOHR :"Les gravières sont exploitées par des étrangers". - Monsieur GUISSEN journaliste, au bord du Rhin :"L'Allemagne exploite ces gravières..car les siennes sont épuisées...une des plus grandes richesses alsaciennes, le gravier, est bradé, dilapidé ".". - Interview de monsieur ZUTMEYER dans gravière :"...Toute la plaine d'Alsace est transformée en gruyère, l'autorisation d'ouverture de gravière ne date que de 1971...le mal était déjà fait, la nappe phréatique déjà polluée". - Interview d'un riverain condamnant la firme allemande Willersinn qui a sa propre navigation sur le Rhin et a l'intention de s'agrandir. - Interview d'un autre riverain (béret et foulard):"..avant c'était de belles forêts..avec des fresnes...des prés avec du bon foin". - Interview allemand trad off de monsieur MUELHROT (expert protection des sites) au sujet des gravières :".Une nouvelle loi fédérale sera mise en oeuvre elle prendra les intérets du public en considération en matière de protection de la nature et pour la réinsertion et la répartion des plaies faites au paysage". - Interview (anglais trad off) de monsieur HARTRWRIGHT responsable britannique parle des conditions que doit respecter une entreprise quand elle choisit un site pour exploiter une sablière ou une gravière . :"D'abord faire une demande au service du plan qui a une vue globale du problème..faut prendre en considération la valeur du site...". - Interview anglais trad off de monsieur ENDSOR directeur adjoint RMCL parle des refus qui qu'il a reçus de la part du plan mais après enquêtes sa société a obtenu parfois un accord. Les interdictions ont souvent été dûes à des conservations de terres agricoles - Interview d'un carrier :"Il faudra trouver des solutions..envisager des exploitations dans la roche ou autre".". - Interview de monsieur HEBRE :"Il faudra résoudre des problèmes techniques qui ne sont pas simples, augmenter le prix de transport à cause des distances éloignées"." - Interview Jean RICOUR président société géologique de France à propos d'une éventuelle exploitation des fonds marins. Un étude a été faite dans l'estuaire de la Seine où l'on pense exploiter ces graviers justement pour savoir quelle sera l'influence d'une exploitation, de l'ouverture d'une tranchée sous marine sur la faune et la flore et sur le profil des côtes". - Interview de monsieur DEMANDER (ingénieur BRGM) à propos de l'argile expansée :"L'argile pas encore employée en France parce qu'on avait encore des gravières. D'autre part les entrepreneurs n'étaient pas encore préparés à de nouveaux agrégats qui ont une densité faible ce qui est d'ailleurs d'un certain intérêt. Il n'y a pas de problème à utiliser ces argiles qui ne sont pas dans les plaines".- Interview de Jean François SAGLIO, directeur du ministère qualité de la vie dans son bureau: "C'est une importante exploitation minière qu'on ne peut supprimer mais dans l'avenir on ne pourra pas continuer à exploiter comme on le fait les fonds de vallées qui contiennent du ballast..Il faut absolument que les carrières exploitées soient convenablement arrangées. et non pas conserver cet aspect lunaire sur laquelle la végétation ne pousse pas, on risque de ne plus avoir de sable en France si la consommation continue ainsi.. Il faut prévoir une reconversion des ballastières soit vers des roches concassées soit vers l' exploitation des sables et des graviers de l'océan".

Émission

La France défigurée

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

réalisateur

Gilbert Larriaga

producteur

Louis Beriot
Michel Péricard

participant

Jean François Saglio
Jean Ricour

présentateur

Michel Péricard

AdBlock activé!