L'ORTF en question : pour ou contre la réforme - Vidéo Ina.fr

L'ORTF en question : pour ou contre la réforme

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

L'ORTF en question : pour ou contre la réforme

Les trois vérités

video 24 juil. 1974 2177 vues 02h 21min 50s

Débat sur les réformes prévues au sein de l'ORTF . Michel BASSI, Alain DUHAMEL, André CAMPANA mènent le débat entre Georges FILLIOUD porte- parole de la Gauche à l'Assemblée Nationale et Robert André VIVIEN Président de la Comission de contrôle de l'ORTF:Michel BASSI rappelle les grandes lignes du projet de réforme de l'ORTF et donne la parole à Georges FILLIOUD : " ... Réforme dangereuse parce qu'elle annonce ouvertement et plus dangereuse parce qu'elle n'annonce pas de réforme nécessaire mais une campagne d'intoxication développé depuis des mois sans jamais que les responsables de la crise actuelle en aient été dénoncés.." / Interruption de Robert André VIVIEN / Georges FILLIOUD : "Lorsque l'on parle de la gravité de la crise financière de l'office . Les responsables N°1 sont ceux qui étaient à la tête puisque tout remomtait à eux.." / discussion entre les deux hommes sur la notion de démantêlement et celle de déconcentration / Georges FILLIOUD : "Si la gestion a été mauvaise c'est parce que vos choix des hommes ont été mauvais. Il faut que les télespectateurs sachent que l'Etat perçoit la TVA sur la redevance..et qu'il n'a jamais donné à l'office les moyens de vivre.."Robert André VIVIEN : "Cette responsabilité sera plus personnalisée à l'avenir. Il faut créer l'esprit d'équipe difficile avec le cloisonnement actuel.."Michel BASSI : "Etes-vous d'accord avec le mode de désignation des responsables par le gouvernement ?.." Georges FILLIOUD : "Aborde la question des programmes. Définition de la qualité, la différence entre ce qui est bon et ce qui est mauvais répute l'introduction de la notion de concurrence dans un service public. le projet de loi ne prévoit pas une limitation de la publicité. on ne s'en étonne pas quand on sait que vous avez proposé une loi, il y a quelques années, sur la privatisation de l'ORTF.."Robert André VIVIEN sa réponse et ses explications : "Il voit dans la réforme un renforcement de la qualité vous voulez imposer la qualité vous êtes un dirigiste..."Georges FILLIOUD : "Le cahier des charges sera élaboré par le gouvernement et sera modifié quand le gouvernement le décidera. Critique de la concurrence et de l'absence de ligne directrice dans la programmation amenant une américanisation des programmes.."René André VIVIEN : "Déontologie maintenue de la publicité. Le cahier des charges fera obligation de faire appel à l'établissement de production, accusation à l'opposition de masquer sous la volonté de qualité des problèmes politiques.."Georges FILLIOUD : "Rappelle le projet de l'opposition sur l'ORTF dans le programme commun et dénonce les vagues projets d'intention de la loi.."RA VIVIEN : "Rappelle les aspects positifs de la loi quant à la responsabilité et à la gestion.."Alain DUHAMEL : questionne : "Cette réforme permettra-t-elle de faire des économies ? Comment une émission chère et bonne comme le Don Juan de Bluwal pourrait exister dans le nouveau système ? Quelle fraction du personnel ne retrouvera pas un emploi au sein du nouveau système ?André CAMPANA : "Les responsables seront-ils vraiment autonomes ?Georges FILLIOUD son mot de fin : "Regrette qu'on n'ait pas abordé le problème de la recherche, les problèmes de la formation et de la création. Il y a toute une série de raisons supplémentaires de considérer qu'il ne faudrait pas que ce texte soit adopté, pour les téléspectateurs qui sont aussi des citoyens. Ceux qui possèdent les moyens de communication possèdent la domination. Colision entre le pouvoir politique et les forces de l'argent.."René André VIVIEN : conclusion prématurée ce soirGeorges FILLIOUD : "A été à nos côtés contre la privatisation. Optimisme devant les établissements TV et acte de foi. Rendez vousen octobre 1975.."

Émission

Les trois vérités

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

participant

Georges Fillioud
Robert André Vivien

présentateur

André Campana
Alain Duhamel
Michel Bassi

dvd
cd
AdBlock activé!