Mode : Marc Bohan pour Dior et Louis Féraud - Vidéo Ina.fr

Mode : Marc Bohan pour Dior et Louis Féraud

Publicité

Mode : Marc Bohan pour Dior et Louis Féraud

Vingt quatre heures sur la deux

video 29 janv. 1970 566 vues 04min 36s

Mode, Haute Couture, Collections Printemps Été 1970 : - Chez CHRISTIAN DIOR : Gros plan d'un panneau "entrée interdite" sur une porte / Un homme ouvre la porte : "On ne peut rien montrer" / Marc BOHAN (couturier pour la maison DIOR) au travail, en blouse blanche, dans son bureau : il rectifie un modèle porté par une mannequin (un manteau en tweed rose avec un grand chapeau blanc) avec l'aide d'une couturière, divers plans du mannequin / Marc BOHAN retouchant une robe du soir 1935 bleue à poids et pastilles portée par un autre mannequin / Interview de Marc BOHAN sur la façon dont il voit la femme cette année, il commente les deux modèles (commentaires sur des images des deux mannequins) : "elle a des jupes plus longues... plus féminine, plus souple... les tailles sont marquées. C'est une chose très simple, très naive et très décontractée. Il y a aussi un retour des chapeaux, les bas..."- Chez LOUIS FERAUD : gros plan d'une main piochant des perles dans une boite / Interview de Louis FERAUD sur sa collection : "C'est avant tout la couleur... Cette année, le drapé a pris un avantage très net sur le cousu. Nos robes sont tendres, moles, sinueuses. On a essayé de rêver une espèce de bohémienne de l'an 2000". / En off gros plan du visage d'un mannequin portant un turban drapé / Louis FERAUD commente(le plus souvent en off) les modèles présentés par ses mannequins : MARIANNE présente une robe de jersey de soir longue à motifs "fureur de vivre intérieure, bohémienne blonde" / CATHERINE en turban et robe longue imprimés / KIRKANIA en robe longue à motifs violet orange et bleu pâle, turban sur la tête / KIRKANIA présente la robe de mariée en peau blanche frangée, avec des broderies d'inspiration indienne (Elle est coiffée à l'indienne, avec des tresses) "220 à 230 heures de travail, les perles sont posées à la main, il y en a 10 000. C'est un travail poétique de précision".

Émission

Vingt quatre heures sur la deux

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

participant

Marc Bohan
Louis Féraud

AdBlock activé!