DISCOURS DE GAULLE A BUCAREST - Vidéo Ina.fr

DISCOURS DE GAULLE A BUCAREST

Publicité

DISCOURS DE GAULLE A BUCAREST

JT 20H

video 15 mai 1968 2099 vues 05min 13s

Alors qu'à Paris les étudiants sont toujours en grève, voyage officiel du Président de la République, Charles DE GAULLE, en ROUMANIE. - A BUCAREST : PE général de Gaulle arrivant en voiture décapotable devant le Palais du Conseil d'Etat / Garde d'honneur / descendant de voiture et entrant dans le palais / PA Nicolae CEAUCESCU et DE GAULLE discutant assis dans un des salons du palais / GP De Gaulle ; GP Ceaucescu. - PE De Gaulle arrivant dans l'hémicycle de la Grande Assemblée Nationale et saluant les députés de la main. PE députés debout applaudissant. PE hemicycle avec de Gaulle à la tribune. PA De Gaulle prononçant son discours / DP députés écoutant avec une oreillette ; GP COUVE DE MURVILLE, Ministre des affaires etrangères, écoutant. GP et PA députés applaudissant à la fin du discours. - Long extrait du discours de DE GAULLE : "Roumains et Français, nous voulons être nous-même, c'est à dire l'Etat national et non pas l'Etat cosmopolite. Nous voulons être nous-même, ce qui ne nous empêche pas du tout d'avoir avec certains autres Etats des relations privilégiées que peuvent nous recommander des voisinages géographiques ou des événements historiques ou des données économiques. Cela ne nous empêche pas non plus de souscrire à des engagements internationaux quand ils ont pour but le progrès et la sécurité du monde. Mais c'est à la condition que notre destin, notre route, notre politique soient les nôtres. Cela non pas seulement parce que nous trouvons satisfaisant d'être les maîtres chez nous mais aussi parce que nous croyons que se sont les nations qui en fin de compte constituent les éléments irréductibles et les ressorts indispensables de la vie universelle. A présent, qu'est-ce qui peut faire que nous ne trouvions pas à régler la sécurité de l'Europe, sinon la possibilité où nous nous trouvons tous que peut être un jour un conflit surgira à la faveur de nos souverainetés qui renonceraient honteusement à elle même. Un conflit qui surgirait entre deux grandes puissances confrontées le long d'une ligne qui est cependant exterieure à leur propre frontière et qui coupe notre continent. Et comment imaginer qu'on puisse mettre un terme à la situation dans laquelle le système des blocs opposés tient à présent notre continent sans que les nations de l'ouest, du centre et de l'est de notre Europe veuille pratiquer entre elles la détente, l'entente, la coopération qui seule pourrait permettre à l'Europe de régler ses propres problèmes, d'organiser sa sécurite et de dominer complètement ses ressources et ses capacités. Mais il va de soi, qu'un changement aussi complet des conditions actuelles exclue les ingérences étrangères sur les peuples de notre continent et implique que chacun d'entre eux ne s'exprime que par sa propre voix et n'agisse que pour son propre compte". - IN Maurice Werther : il résume le programme du lendemain du voyage du Président.

Émission

JT 20H

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

participant

Maurice Werther

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!