Minamata - Vidéo Ina.fr

Minamata

Publicité

video 22 sept. 1974 9281 vues 13min 35s

Minamata petite ville côtière du sud du Japon, située sur l'île de Kyûshû, a subi il y a 40 ans la plus grande catastrophe industrielle de l'histoire. L'usine d'engrais chimiques CHISO, implantée depuis 1932, rejetait du mercure dans la baie, empoisonnant l'eau, les poissons puis les hommes qui sont atteints de troubles neurologiques très graves.L'usine ne fut condamnée qu'en 1973.Reportage sur les lieux de la catastrophe, à Minamata, où les gens tentent de vivre normalement. Visite dans un centre de rééducation financé par l'usine pollueuse où les jeunes handicapés sont totalement pris en charge. Images d'archives de 1970 lors d'un conseil d'administration de la société CHISO, une mère crie sa douleur. Interview de spécialistes tels que le docteur OHASKI (Directeur du centre de rééducation de Minamata) qui énumère l'évolution des troubles dus à l'empoisonnement au mercure (en japonnais trad off), du Professeur KATO sociologue (en français avec accent) qui pense que la lutte contre la pollution est très difficile et que les experts font semblant de jouer le jeu mais admet que la protestation des habitants a fait stopper certains projets comme la construction d'un pipeline près de l'aéroport de Narita ainsi que la construction de nouvelles lignes rapides.M. YOSHIKAWA (cadre de la Société CHISO) coiffé d'un casque près de son usine (en japonais trad off) confirme que sa société a versé plus d'un milliard de yens d'indemnités au total pour des décès ou pour les malades, que le danger est maintenant écarté car le traitement des matières de base a été assaini. Il revient sur les victimes que sa société prend entièrement en charge et insiste sur l'effort qui sera fait pour alléger leurs souffrances.. Le Professeur LUCAS de l'Université de BREST en voyage d'étude au JAPON assure que la pollution est très importante au Japon, en particulier la mer intérieure car soumise à peu de courants, beaucoup de population et d'industries, tout s'y déverse. Il regrette qu'il n'y aie pas eu de prospective au Japon sur l'implantation des usines, la machine économique a tout broyé mais actuellement il y a de nouvelles lois qui empêchent des rejets trop importants et il y a une étude scientifique de toute la mer du Japon pour voir où en est le bilan actuel. Ses propos sont illustrés par une carte du Japon montrant la zone de concentration industrielle. Le Professeur KATO (Sociologue) parle des risques de pollution en EUROPE , surtout en France, en Angleterre, l'Allemagne de l'est (petits territoires et beaucoup d'usines. Le reportage se termine sur une note optimiste montrant un défilé de petites filles lors de la fête du dragon.

Émission

La France défigurée

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

producteur

Louis Beriot
Michel Péricard

journaliste

Jean Lanzi

présentateur

Louis Beriot

AdBlock activé!