Les activités de la SDECE - Vidéo Ina.fr

Les activités de la SDECE

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Les activités de la SDECE

L'actualité en question

video 25 nov. 1971 2660 vues 01h 11min 27s

- PLATEAU E. MOUGEOTTE présente le thème de l'émission et les invités : le Général PAUL GROSSIN / JACQUES CHAPUS, RTL / JEAN PLANCHAIS le monde / YVES CUAU le Figaro / FRANCOIS XAVIER DE VIVIEN (Historia) / E. MOUGEOTTE raconte l'historique de l'affaire DELOUETTE. - FILM : la douane / le ministre / zoom arrière Ministre / deux policiers / GP le réfrigérateur du ministre / plaque numéralogique / photo DELOUETTE. - PLATEAU MOUGEOTTE situe DELOUETTE sa vie les activités photo CL. BARBEROT - FILM : Mr. TESSIER Dr. Société ASCOTT : "c'est un homme courtois mais un personnage mystérieux / il n'a pas laissé supposer qu'il faisait du trafic / on a trouvé une lettre tapée sur une machine de la Société dans laquelle il proposait des armes, mais cette lettre n'a pas été expertisée" - PLATEAU : photo SHRA MOUGEOTTE continue l'historique : "le Juge STERN aux USA le Juge ROUSSEL à Paris dialogue de sourds. Manchette de journal / un haut fonctionnaire français serait impliqué trafic de drogue avec USA MOUGEOTTE "le Juge STERN..." - FILM : Porte Altorney STERN / HUBERT STERN procureur général de New Jersey (son anglais) - "Nous avosn soumis Mr. DELOUETTE au detecteur de mensonge à deux reprises depuis le 1er jour nous avons remis tous les éléments de l'enquête à la police française" - STERN : en ce qui concerne le CL FOURNIER la justice frnaçaise dira ce qu'elle veut faire" - PLATEAU : MOUGEOTTE : "DELOUETTE a intérêt à coopérer avec la justice américaine 1er point faible F. CORNET s'est soumis à cet appareil les résultats ne sont pas toujours probants deuxième point faible" - FILM F. CORNET : sur machine répond à la question du Pr. SOULAIRAC à l'Hôpital St Anne / GP résultats sur graphique Lr Pr SOULAIRAC explique les tracés" - Cette expérience montre que les réactions ne dépendent pas du mensonge ou de la vérité mais démontent mouvements émotionnels" - PLATEAU : MOUGEOTTE continue l'historique. - FILM : sortie de FOURNIER du commissariat camionnette où il se cache et qui part vite, les journalistes la police (sujet AT1) - PLATEAU : MOUGEOTTE photo de MARENDRES / MOUGEOTTE : "2 personnes .... l'attention par les hypothèses qu'elles formulent le Colonel BARTEROT" - FILM GP BARTEROT (sujet AT1) : "Il y a eu un changement fondamental dans SDECE il y a eu un certain nombre de personnes qui ont été pénétrées par les services secrets étrangers, elles sont en taule. Ce n'est pas du roman / les personnes épurées ont pu sortir maintenant ou elles ont pu rester dans le SDEC ou elles n'ont plus leur place / on ne part pas de renseignement avec enfants de choeur encore faut il qu'elles aient une moralité à haute épreuve si le CL BEAUMONT s'estime diffamé qu'il porte plainte il est normal que je lui réponde.." - PLATEAU MOUGEOTTE : "Le CL Beaumont a quitté la SDECE ou il a eu des fonctions très importantes ?" - FILM (sujet AT1) - CL Beaumont de dos explique les raisons qu'il a eues de porter plainte""Le Cl BARTEROT a été mal conseillé il a de mauvais amis, j'ai connu DELOUETTE cela représente un lien du quelques mois entre le SDECE et DELOUETTE bien rompu à l'aimiable c'est un vieux serviteur du SDECE : il a occupé différentes fonctions, il n'était pas directement mon adjoint mais fonctionnaire d'un rang important. Ce n'est pas pensable qu'il soit mêmé à une affaire de drogue" - D. BREEM : "voyez vous une analogie entre cette affaire et des affaires comme l'affaire BEN BARKA ? - Cl Beaumont : "Il y a une analogie ne serait-ce que ce fait de faire cavalier seul pour les gens mêlés à ce genre d'affaire dans l'affaire BEN BARKA aussi on faisait porter tout le poids sur la SDECE il a fallu une grosse bagarre pour arriver à le dégager" - PLATEAU : MOUGEOTTE : "le Cl Beaumont a annoncé notre débat de ce soir / Le Gal GROSSIN fut patron du (SDEC de 1955 à 1962..)" - Le Général GROSSIN (Dr. Général de SDECE de 1955 à 1962 "la sotise est contagieuse, se faire une image du SDECE au travers de quelques trafiquants besogneux or d'affabulateurs est pueril / je suis heureux de l'occasion qui m'est offerte pour dire que la SDECE est un service qui a ses faiblesses mais aussi ses grandeurs)". - JACQUES CHAPUS RTL : "Lorsqu'on parle du SDECE service secret c'est seulement quand une occasion nous en est donnée / rien ne paraît de lui sauf le nom de son directeur / les fonds sont secrets, les méthodes incontrolables / comment les hommes que vous employés peuvent ils être controlés ?" - Le général GROSSIN : "On étudie le dossier du candidat on fait des tests un stage probatoire avant de l'embaucher" - JEAN PLAUCHAIS (le Monde) : "on a l'impression que le SDECE est mal renseigné sur lui même" - Le Général GROSSIN : "ce n'est pas un service de police, il a affaire au dehors des frontières" - YVES CUAU (le Figaro) : on a prononcé à un certain nombre d'occasions le nom de gens qui paraissent être des truands purement et simplement leur contrôle peut il échapper aux gens qui les manipulent" - Gal. GROSSIN : "l'emploi des truands est une fable" - YVES CUAU : "mes questions l'utilisation de M. JO ATIA le SDECE et aussi l'utilisation de Mr. DELOUETTE" - Gal. GROSSIN : "je ne peux pas répondre à la question DELOUETTE j'ai quitté le SDECE en 1962. En ce qui concerne JO ATIA j'ai entendu parler d'une affaire JO ATIA elle a du être malheureuse puisque je n'ai plus entendu parler de lui" - FRANCOIS XAVIER de Vivie (historia) : "on n'a pas parlé de la polyvalence des objectifs du SDECE comment peut on en gager des gens qui puissent s'occuper de malaises différents ?" - Le Général GROSSIN : il y a des fonctionnaires testés essayés instruits mais en stage ils sont civils ou militaires provenant des anciens SR ou CRA il y a les honorables correspondants des temporaires ayant pignon sur une rue pouvant voyager à l'étranger. Ensuite il y a les agents permanents ou semi permanents recrutés par l'officier traitant pour remplir dure mission pour le recrutement d'un agent la centrale vérifie s'il y a quelque chose sur lui dans ses fichiers et donne ou non le feu vert à l'officier traitant.

Émission

L'actualité en question

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

réalisateur

Jean Cazenave

participant

Yves Cuau
Jacques Chapus
Jean Planchais
Paul Grossin
François Xavier Vivien

présentateur

Etienne Mougeotte

AdBlock activé!