Les Anglais : John Ardagh et Jane Birkin - Vidéo Ina.fr

Les Anglais : John Ardagh et Jane Birkin

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Les Anglais : John Ardagh et Jane Birkin

Actuel 2

video 12 nov. 1973 1087 vues 01h 07min 30s

- Le couple des fiancés / ANNE prenant l'avion / la famille royale / ANNE en 1950 à une vente de charité / à la fête foraine / la famille royale au balcon / la princesse ANNE en pension / défilé de soldats / voyage officiel en Afrique / ANNE parle à des jeunes indiennes / ANNE à cheval lors d'un cross / ANNE et MARK / les deux familles pour photo / la Reine avec garde / horse-garde / un chauffeur de taxi. - "On aime la Reine" - MARY KENNY du Evening standard "ça ne représente rien". - M. NAIDDO (Inde) assureur : c'est une attraction. - ALEX étudiante. - M. KENNY "les anglais sont vraiment des royalistes mais il y a aussi des critiques le carosse royal avec horse-guard défilant dans les rues de Londres la Reine dans son carosse. - M KENNY "la princesse MARGARET est un peu détesté". - M HAMILTON député : "la Princesse ANNE va augmenter parce qu'elle se marie, on n'a pas à supporter les frais de voyage de noces". - Gardes à cheval / une jeune fille dans un parc. - "La princesse ANNE a bien choisi, il est beau et gentil. - A Hyde Park, hippies, militaires / université d'Oxford. - Malcon MAC DOWEL acteur / jeune avec raquette tennis / "squesh" / un étudiant : "il y a très peu d'activités politiques à Oxford, la jeunesse anglaise, c'est tout un mélange de gens / jeunes étudiants au "squesh" en salle / les deux jeunes se changent / M MAC DOWEL. - "ici les changements sont lents" / groupe pop / musiciens avec casques / séance d'enregistrement / séance d'enregistrement groupe pop / une animatrice radio "ça commence à changer" / collection de mode "tout devient plus calme" / pause au groupe pop / photos film "orange mécanique" / MAC DOWEL "si vous voulez être violent il faut pouvoir choisir" / Picadilly la nuit / pharmacie ouverte / eau de la fontaine / photos de MAC DOWEL dans le "meilleur monde possible" / MAC DOWEL "les classes ne sont pas fondées sur l'argent, mais sur la couleur de votre sang" / un industriel "c'est assez facile de devenir chef d'entreprise, c'est plus difficile de la rester" / marché en plein air / ménagères faisant leur marché / ménagère achetant les légumes / "nous avons les tomates très chères : la viande a augmenté de 30 % elle achète des raisins / GP vieille balance / elle paie / champ dans la brume / troupeau de vaches / vaches suivant landrover / le paysan sort de sa voiture. - M STEWART agriculture éleveur "nous nous méfions de certains partenaires européens qui tendent à modifier les règles de jeu à leur avantage" / tracteur / élevage de bovins / industrie / ouvrières dans une salle / elles montent transistors / M. WIGDAG confédération des industries Britanniques parle de la crise de l'industrie britannique / techniciens règlant machines / M JOHN PRICE syndicaliste parle de la TVA et révision des accords passés avec le marché commun / la bourde de Londres / l'intérieur / M KOENIR industriel / "pour l'immédiat il y a des désavantages pour l'Angleterre avec le marché commun" / la City / travelling de la city / bobby ? / Rolls Royce / anglais avec chapeau melon / gens regardant vitrines de magasins / M et Mme WHITE chez eux / "on regrette l'entrée du Marché Commun du fait de notre indépendance, les prix ont augmenté, nous ne pouvons plus avoir de ce breakfast". - J ARDACH "l'inflation en Grande Bretagne est... à l'inflation mondiale et non à son entrée dans le Marché Commun, les anglais sont très méfiants". - A D'AUVERGNE : "les anglais ne reconnaissent pas les faits".J ARDAGH "pour la Grande Bretagne, le marché commun n'est pas un fait mais une hypothèse, il y a une forte opposition de la part des syndicats et des professions libérales, les agriculteurs sont pour". - G WALTER "quelles sont les difficultés de la Grande Bretagne ?" - J ARDAGH "il y a les difficultés d'inflation nous n'aimons pas travailler nous préférons les loisirs". - JANE BIRKIN "l'Angleterre a connu beaucoup d'excitation en 1960 et maintenant elle est dépressive, les gens sont devenues égoistes, on se tait tout en essayant de se débrouiller. - M GILDAS "quel est le rapport entre le mariage et la situation des jeunes anglais"!"le mariage intéresse davantage les français, notre monarchie est tout à fait en dehors de la vie du pays, ce n'est pas un sujet dont on discute". - J CAVADA "pourtant la presse ne parle que de cela". - JANE BIRKIN "les gens se retournent eux mêmes". - J ARDAGH "les libertés existent toujours, les jeunes anglais se fichent de la monarchie, de l'Europe, ils sont à la recherche d'une vie nouvelle, il y a un retour à la vie naturelle et communicative, il y a beaucoup de gens qui refusent la société de consommation, les anglais travaillent moins et sont en faveur des loisirs, c'est leur crainte d'entrer dans le marché commun, il y a un certain idéalisme mais en gardant leur niveau de vie." - ALAIN D'AUVERGNE "l'éducation britannique est-elle en train d'évoluer ?" - JOHN ARDAGH : "notre système d'éducation a plus évolué qu'en France, les étudiants sont plus perfectionnés mais mieux payés et mieux logés il n'y a jamais eu de service militaire en Grande Bretagne obligatoire, les parents sont moins autoritaires qu'en France". - JANE BIRKIN parle des récréations et des temps de sports plus grands en Grande Bretagne. - JOHN ARDAGH "il y a beaucoup de clubs en Angleterre". - JANE BIRKIN "j'étais pensionnaire" - JEAN ARDAGH "les anglais veulent entrer a la TV, le journalisme, la musique, ils boudent les grands corps de l'Etat et de l'industrie, je suis assez pessimiste sur l'avenir de mon pays". - ALAIN D'AUVERGNE "je me demande si les anglais se croient uniques au monde ?" - JOHN ARDAGH "cela existe toujours dans le subconscient, cela exprime le drame actuel du marché commun par le refus de la vérité, la transformation de la mentalité est très lente, il y aura le tunnel sous la Manche, ce sont les français qui sont dynamiques, vous devez avoir beaucoup de patience avec nous". - GEORGES WALTER parle d'une anecdote avec un policier très aimable. - JOHN ARDAGH "je crains que la drogue ait forcé à faire la chasse aux jeunes aux cheveux longs

Émission

Actuel 2

Générique

réalisateur

Claude Robrini

participant

Jane Birkin
Georges Walter
Philippe Gildas
John Ardagh
Alain Dauvergne

présentateur

Jean Marie Cavada

AdBlock activé!