Dossier/tapie/invites Philippe Tesson/Jacques Seguela - Vidéo Ina.fr

Dossier/tapie/invites Philippe Tesson/Jacques Seguela

Publicité

Dossier/tapie/invites Philippe Tesson/Jacques Seguela

LE SOIR

video 17 nov. 1993 1206 vues 12min 01s

A l'occasion de la demande de levée de l'immunité parlementaire de Bernard TAPIE dans l'affaire Testut par la commission ad hoc de l'Assemblée Nationale, sont invités sur le plateau Jacques SEGUELA et Philippe TESSON. - JACQUES SEGUELA : "La cause est politique et l'enjeu est politique. Je ne suis d'aucun parti politique sauf de la démocratie et je suis pour la levée de l'immunité parlementaire de Bernard TAPIE à deux conditions fondamentales. Qu'il y ait urgence, je ne trouve pas ça très normal et il y a immunité parlementaire quand il y faute grave. Voici un petit scoop, la réquisition de la cour d'appel de Douai émise par le procureur général (qu'il lit)... On va essayer une fois de plus de faire baisser la tête à Bernard TAPIE et en faire une cause nationale pour un problème banal. J'ai foi dans la justice et la politique de mon pays..." - Philippe TESSON : "Le PS a déclaré aujourd'hui que l'opinion n'aurait pas compris que nous votions contre la levée de l'immunité parlementaire de Bernard TAPIE. Et c'est vrai, il faut que cette affaire soit vidée le plus vite possible... Mais elles ne sont pas banales, il y a trois chefs d'accusation. N'importe quel homme d'affaires serait déjà en prison..." - Petite discorde entre les deux invités. - Philippe TESSON : "Elle va avoir le mérite que la lumière soit faite sur les agissements de Bernard TAPIE. Ou bien il est innocent ou bien il est coupable et je ne vois pas comment à terme il peut entrer dans le combat politique..." - Jacques SEGUELA : "Ce n'est pas lui qui est directement responsable de l'affaire Testut, c'est son manager... S'il y a faute il doit être condamné... S'il est coupable, sa carrière s'arrêtera là. S'il ne l'est pas, parce que je sais que 95% des accusations sont fallacieuses... Il sait que c'est un acharnement médiatique." - Philippe TESSON : "Même condamné, TAPIE n'est pas fini, il peut faire d'ici 10 à 15 ans un rétablissement. Vous avez votre part de responsabilité, il est votre produit Bernard TAPIE, le produit de l'Etat spectacle..." - Echanges très animés entre les deux.

Émission

LE SOIR

Production

producteur ou co-producteur

France 3

Générique

participant

Philippe Tesson
Jacques Séguéla

AdBlock activé!