Modèle d'agriculture au Mexique - Vidéo Ina.fr

Modèle d'agriculture au Mexique

Publicité

Modèle d'agriculture au Mexique

D'un soleil à l'autre

video 09 juin 1991 845 vues 08min 23s

Ce numéro de « D'un Soleil à l'Autre » qui se passe au Mexique, montre les conséquences des changements de politique agricole sur la vie des petits paysans indiens et des autres populations. Sur une vaste plaine du Nord Ouest du Mexique, les paysans pratiquent une production agricole variée et abondante car l'irrigation est bien développée. Sur ces images le commentaire fait un rapide historique de l'agriculture dans ce pays. Après une réforme agraire originale décidée en 1910 lors de la révolution mexicaine et basée sur la création de propriétés communautaires, le pays connait une croissance de la production alimentaire qui joue un rôle fondamental dans le développement du pays. Mais vers 1960, priorité est donnée aux cultures d'exportation, à l'industrialisation de l'agriculture et à l'extension du secteur privé. Les images montrent cette mécanisation et les conséquences de ces décisions avec la pauvreté qui s'installe chez les petits paysans, faute de terre à cultiver et la destruction du bétail victime d'épandage toxique. La séquence qui suit se passe dans le hangar de tri d'une exploitation de tomates d'exportation où travaillent femmes et enfants, Le propriétaire, Juan Ley exprime sa satisfaction. Mais Theojary Crisentes, Pdt de l'Association des producteurs, regrette que la concurrence soit faussée par les subventions octroyée par les gouvernements à certains pays occidentaux. Il plaide pour une réduction de ces subventions. La plupart des paysans indiens sont contre cette politique agricoles tournée vers les exportations car elle les jette sur les routes à la recherche de travail saisonnier. Dans la séquence suivante, ils font le siège du palais du gouverneur de l'état de Oaxaca lors de la célébration de l'anniversaire de l'assassinat d'Emiliano Zapata, un symbole vivant de la révolution mexicaine. Felix Serrano, responsable syndical, indique que cela fait 10 ans que les paysans demandent des terres, du crédit pour semer le maïs et des services. L'Etat répond que ce n'est pas rentable pour lui. Alors les indiens se retrouvent dans la montagne où ils ont été refoulés par l'histoire. Les images les montrent continuant à pratiquer une agriculture ancestrale du maïs, particulièrement adaptée à ces terres : défrichage, brulis et semailles au plantoir.Mais Sebastien Lopez, un de ces petits agriculteurs indiens indique qu'il doit aussi cultiver du café pour l'exportation en plus du maïs destiné à sa famille. Mais si le prix du café baisse, le Mexique continuera d'importer son maïs, et les petits paysans iront s'agglutiner dans les banlieues des grandes villes où règne la pauvreté.

Émission

D'un soleil à l'autre

Production

producteur ou co-producteur

France Régions 3

Générique

journaliste

Christian Sabatier

AdBlock activé!