Robert Badinter - Vidéo Ina.fr

Robert Badinter

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Robert Badinter

Vendredi

Face à la trois

video 04 oct. 1985 1864 vues 59min 28s

Geneviève GUICHENEY fait le portrait et retrace la biographie du ministre de la Justice et garde des Sceaux, Robert BADINTER : son adolescence marquée par le malheur en a fait un homme combatif. Robert BADINTER explique le rôle de Henri TORRES (grand avocat d'assises) dans sa vocation. Sa conviction de l'innocence de Roger BONTEMS l'a poussé à combattre la peine de mort. Son engagement politique l'a porté au pouvoir, ce qui lui permet de servir ses convictions d'homme de Gauche : amour de la Justice, refus de la violence, exigence de solidarité. Robert NAMIAS intérroge Robert BADINTER sur la réforme de l'instruction qui commence à être critiquée : pour lui le partage des responsabilités permettra plus de rapidité et d'éfficacité. Sur la situation dans les prisons, le garde des Sceaux montre que beaucoup de choses ont été faites malgré un tout petit budget. André CAMPANA exprime l'idée des prisons 4* dans l'opinion publique. Pour Robert BADINTER, les gens commencent à comprendre que la prison est un lieu de récidive. Il parle de l'importance du bénévolat pour la prévention et la réinsertion. Des témoins sont venus expliquer ce qu'ils font : M. BONAMY, garagiste, fait de la formation dans une prison en Charente ; deux enseignantes retraitées, madame GREGOIRE à Bourges et madame GRILLON, s'occupent de jeunes à problèmes. Robert BADINTER rappelle les mesures prises en faveur des victimes. André CAMPANA soulève le problème de l'affaire Greenpeace. Pour Robert BADINTER, il ne faut pas associer tout un pays à une erreur d'un service secret. Il se dit optimiste sur le résultat des élections. Sa position sur la cohabitation :"je ne changerai pas de politique judiciaire"; sur les crimes racistes :"c'est une atteinte à la démocratie".

Émission

Vendredi

Production

producteur ou co-producteur

France Régions 3

Générique

réalisateur

Igor Barrère

producteur

Roger Telo
André Campana
Igor Barrère

participant

Robert Badinter

présentateur

Geneviève Guicheney
André Campana
Robert Namias

AdBlock activé!