Interview Milan Panic - Vidéo Ina.fr

Interview Milan Panic

Publicité

video 12 avril 1999 3366 vues 02min 52s

Au vingtième jour de l'opération "Force Alliée" (ex "Force Déterminée") de l'OTAN contre les forces militaires serbes, interview, à Los Angeles où il vit désormais, de Milan PANIC, ancien premier ministre de la République de Yougoslavie et opposant à Slobodan MILOSEVIC. - Milan PANIC: "Le vrai problème c'est MILOSEVIC, ce n'est pas le Kosovo ni la Bosnie. C'est lui qui est et qui a toujours été le problème avec tous les extrêmistes. Les extrêmistes, ça ne vaut rien dans cette région. Milosevic voulait vraiment qu'il y ait des bombardements parce que sa popularité était en baisse, aux alentours de 20%. Il sait qu'il est en plein déclin dans son pays. Alors les bombes, cela lui permet de garder le pouvoir, ce qui est la seule chose qui l'intéresse. Avec les frappes, il sait qu'il peut rester artificiellement à la tête d'un peuple qui est bien sûr contre les bombardements, mais qui est aussi contre MILOSEVIC. C'est pour ça que les bombardements sont probablement une erreur. Les Serbes ne savent pas ce qui se passe vraiment. MILOSEVIC les a convaincus, grâce à la propagande faite à la télévision, que le monde entier veut les exterminer, que nous sommes un peu comme les Juifs pendants la guerre avec les nazis, sauf que nous ce n'est pas seulement l'Allemagne qui veut nous liquider, c'est l'ensemble des nations. Il utilise beaucoup la propagande, mais regardez par exemple ses concerts, ce ne sont pas des concerts spontanés, ils sont organisés par des proches de MILOSEVIC. Je le connais par coeur, il agit comme un véritable dictateur. Maintenant je conseillerais d'arrêter les frappes pendant deux jours et je me débrouillerais pour faire comprendre à chaque Serbe que les bombardements vont reprendre si MILOSEVIC ne démissionne pas. Cela mettrait toute la pression et toutes les responsabilités sur lui et puis, s'il refuse, il faudrait le déclarer "persona non grata" ou pire encore. Et enfin négocier avec l'opposition, avec l'armée, mais surtout éliminer MILOSEVIC du processus de paix, car on ne peut pas et on ne doit pas négocier avec lui" (anglais trad off).

Émission

Mots croisés

Production

producteur ou co-producteur

France 2

Générique

participant

Milan Panic

AdBlock activé!