CHARTE / LYCEE AN 2000 - Vidéo Ina.fr

CHARTE / LYCEE AN 2000

Publicité

CHARTE / LYCEE AN 2000

20 heures le journal

video 04 mars 1999 658 vues 02min 30s

Le ministre de l'Education CLAUDE ALLEGRE a présenté ce matin au Conseil Supérieur de l'Education la version finale de sa réforme des lycées. Ce document, intitulé "Un lycée pour le XXIème siècle", est inspiré en partie par les propositions du rapport rendu en avril 1998 par PHILIPPE MERIEU. La réforme repose sur des principes communs à toutes les classes : un allègement des heures de cours au profit d'un soutien individualisé et de travaux en demi-groupes en seconde ou au bénéfice de "travaux personnels encadrés" en première et en terminale. La nouvelle classe de seconde proposera aux lycéens en difficulté deux heures de soutien hebdomadaire par groupes n'excédant pas huit élèves. Une nouvelle discipline intitulée "Education civique, juridique et sociale" sera désormais dispensée à tous les lycéens. En langues étrangères, l'accent sera mis sur la pratique de l'oral, en classes dédoublées. Les modifications des horaires doivent entrer en vigueur dès la prochaine rentrée scolaire. Les changements pour la classe de première auront lieu lors de la rentrée 2000-2001 et ceux de terminale interviendront l'année scolaire suivante". Cette réforme divise le monde de l'éducation. Encadré expliquant la réforme. - Lycéens sortant d'un lycée. Lycéens discutant entre eux. - Dans une salle de classe, professeur indiquant aux lycéens leur emploi du temps sur un tableau / Ceux-ci notant cet emploi du temps / GP les notes des lycéens sur leur nouvel emploi du temps. - Synthés : "Aide individualisée en seconde - groupe de 8 élèves maximum", "Travaux personnels encadrés - un dossier interdisciplinaire", "Education civique obligatoire", "Langues étrangères - travail en 1/2 groupe - recrutements d'assistants étrangers", "Enseignement artistique - création d'ateliers d'expression artistique avec intervenants extérieurs". - Réunion intersyndicale de personnels de l'éducation nationale. - ITW GEORGES DUPON LAHITTE, président de la FCPE (parents d'élèves) : "Il est important de mettre en oeuvre un système éducatif, un lycée qui prenne en compte le jeune, qui lui donne des possibilités d'approfondir, des possibilités aussi de passer au-dessus de ses blocages et de ses difficultés". - Réunion intersyndicale de personnels de l'éducation nationale. - ITW MONIQUE VUAILLAT, secrétaire générale du SNES : "L'aide aux élèves en difficulté est financée par tous les autres élèves. Ils vont avoir moins d'heures de français, moins de mathématiques, moins de langues vivantes. Les langues vivantes, on réduit les horaires et on confie cet enseignement à des assistants de langues étrangères qui peuvent apporter un complément mais qui ne sont pas des professionnels de l'éducation. Et troisièmement, c'est une réforme à moyens constants donc qui appauvrit l'oeuvre de formation au nom de la nécessité de ne pas dépenser plus, voire de dépenser moins". - GP sigle SNES-FSU en couleurs sur un dossier lors de la réunion intersyndicale des personnels de l'éducation. - Réunion intersyndicale de personnels de l'éducation nationale. - Lycéens regardant un tableau à l'extérieur où sont affichés les emplois du temps des différentes classes du lycée.

Émission

20 heures le journal

Production

producteur ou co-producteur

France 2

Générique

journaliste

Hélène Hug

AdBlock activé!