La filière OGM - Vidéo Ina.fr

La filière OGM

Publicité

La filière OGM

20H F2

video 22 juin 1998 248 vues 02min 34s

"En France, les plantes transgéniques sont déjà cultivées.. A Mont de Marsan, une importante coopérative d'Aquitaine, Maisadour, a décidé d'introduire dans le maïs un gène qui lutte contre contre les maladies traditionnelles de cette plante et permet de résister aux herbicides". - Carte synthétiseur : localisation de DAX et de Mont de Marsan sur photo satellite du département des Landes. - Joël MEUNIER faisant visiter "la banque" de la coopérative Maisadour, entrepôt de 50 000 semences de différentes variétés de mais, [travelling arrière] boites de semences sur rayonnages, boites de semences de mais transgénique étiquetées. - Interview Joël MEUNIER, dir. marketing semences : "C'est un enjeu économique. En terme commercial, si il y a un marché pour les transgéniques, le devoir et la raison d'être de Maisadour est d'être dedans". - Dans une serre, [travelling arrière] cultures de mais transgénique, sachets de papier sur les cultures pour contrôler les mariage du pollen et des soies, d'où naitra l'épi. - Interview Jean Louis LEGLIZE, resp. sélections Maïsadour, montrant les sachets, puis enlevant un sachet recouvrant un épi de mais : "(..) Nous essayons de développer particulièrement la résistance aux insectes, on considère que c'est aussi intéressant d'avoir des plantes qui sont directement résistantes à des maladies" - [Différents plans] élevage en plein air au soleil de poules au cou nu - Interview Bernard TAUZIA, aviculteur qui se défend d'utiliser aujourd'hui du maïs génétiquement modifié pour nourrir ses poulets, mais étant donné qu'il faut une distance de 500 mètres pour éviter que le pollen d'un champ ne vienne féconder les plantations alentour, il lui est impossible de garantir son maïs si demain son voisin plante du transgénique : "(..) Tout est une question de loi". - [Différents plans] chaîne mobile de poulets plumés suspendus la tête en bas, chaîne de conditionnement des poulets - Interview Georges BEAUJARD, dir. gen. Fermiers landais, Maïsadour : "Nous serons amenés à étiqueter les aliments destinés aux volailles susceptibles de contenir des organismes génétiquement modifiés. Non pas à cause du maïs, parce qu'on n'a pas dans les Landes de cultures de génétiquement modifiés, mais à cause des sojas" (les poulets élevés en France mangent déjà jusqu'à 20% de tourteaux de soja américain transgénique) - 2 plans poulets sur chaîne de conditionnement.

Émission

20H F2

Production

producteur ou co-producteur

France 2

Générique

journaliste

Dominique Barouch

AdBlock activé!