Plateau médicaments génériques - Vidéo Ina.fr

Plateau médicaments génériques

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Plateau médicaments génériques

Les lundis de l'information

C'est à suivre

video 23 sept. 1996 2062 vues 01h 30min 39s

La polémique sur les médicaments génériques rebondit avec la parution de guide établissant un inventaire comparatif de prix. Plateau illustrant les intérêts divergents des industriels, des médecins, des mutualistes. - Bernard MAJOIE, dir. des laboratoires FOURNIER, en procès avec la Mutualité Française après la parution du Guide des spécialités comparables, dans lequel le LIPANTHYL était mentionné. "je m'élève contre un amalgame, 500 personnes sur 1800 travaillent pour la recherche qui représente 18% de notre chiffre d'affaire...le LIPANTHYL est un produit essentiel pour notre laboratoire" - Jean Pierre DAVANT, pst Mutualité Française, "nous avons pris l'avis de la commission de transparence...le LIPANTHYL est 40% plus cher que les produits identiques...ce serait une très grosse économie...nous défendons les malades et l'intérêt général, depuis dix ans nous menons ce combat seul, la CPAM niait l'existence de médicaments génériques, maintenant les pouvoirs publics nous rejoignent...les laboratoires menent un combat d'arrière garde" - Patrice LABARDENS, Dir Gl Stratégies Laboratoires SERVIER "nous contribuons à l'effort collectif, nous le faisons pour la sécurité, la copie c'est la facilité, attention à la guerre des prix, attention aux génériques venant du tiers monde" - Gilles BRISSON, Dr Gl Laboratoires Rhône Poulenc "nous faisons des génériques depuis deux ans déjà, le problème c'est organiser le marché, notre priorité c'est l'innovation, la recherche...il faut donner aux généralistes un nouvel espace de liberté" - Claude MAFFIOLI, pst de la Confédération syndicale des ...médicaux français "les médecins ne font plus la sourde oreille, la logique économique n'est pas la logique médicale...ils savent depuis longtemps qu'ils doivent traiter au moindre coùt...il faut une qualité de garantie, et comparer ce qui est comparable" - Anne Marie MAGNIER, sect. gle de la Formation Thérapeutique du généraliste "il est difficile d'avoir des informations...les gens n'ont pas de mutuelle, de plus en plus".

Émission

C'est à suivre

Production

producteur ou co-producteur

France 2

Générique

journaliste

Claude Sérillon

AdBlock activé!