Charles Pasqua - Vidéo Ina.fr

Charles Pasqua

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Charles Pasqua

L'heure de vérité

video 19 juin 1994 2266 vues 50min 31s

Charles PASQUA, Ministre d'Etat, est l'invité de L'heure de vérité. Il répond aux questions d'Edwy PLENEL, Alain DUHAMEL et de Jean-Marie COLOMBANI.- Edwy PLENEL, Le Monde, interroge Charles PASQUA sur la présentation en conseil des ministres d'une loi d'orientation et de programmation relative à la sécurité. Charles PASQUA : "La Police exerce son activité dans le cadre de structures un peu dépassée... Elle manque de moyens d'équpement et ce qui a manqué à note pays, c'est une vision globale des problèmes de sécurité". Charles PASQUA propose en ce domaine de décharger les policiers des activités annexes et de les redéployer dans les banlieues, de recruter du personnel administratif (5000 sur 5 ans) : la réforme coûtera 10milliards).- Edwy PLENEL : "Vous décidez que les maires concourent à la mission de Securite publique..". Charles PASQUA : "Pas seulement les maires" pour définir les plans locaux de sécurité, "mais aussi les préfets et les procureurs de la République"." Et puis il y a le problème des sociétés privées. A travers cette loi, nous allons prévoir, non seulement leur agrément, mais aussi l'agrément de leur personnel, parce que nous ne vouslons pas qu'au Tavers de la présence sur notre sol de sociétés étrangères, la sécurité de l'Etat soit, éventuellement, un jour, compromise ".- Edwy PLENEL sur les libertés publiques, la généralisation de Vla vidéo-surveillance dans les villes et les fouilles de véhicule à proximité des manifestations. Charles PASQUA rassure :" ce n'est pas une surveillance généralisée de la population "..." Droit à la manifestation " mais pas de"droit à l'émeute... Et lorsqu'on est dans une manifestation avec des fusées et des pistolets lance-amarres etc.. Il faut pouvoir contrôler les véhicules ".- Sur l'immigration : "Il faut assurer le contrôle aux frontières. Désormais le problème de l'immigration doit être traité au niveau de l'union Européene... Importance de la pression migratoire... Mais si on veut qu'il y ait moins d'étrangers chez nous, il faut les aider à rester chez eux, il faut une aide au développement digne de ce nom". - Jean Marie COLOMBANI, directeur de"Monde ", sur l'Afrique et le Rwanda : les reproches qui sont faits à la France d'avoir soutenu le régime dictatorial du Président HABYARIMANA et pourquoi une intervention si tardive ?. Charles PASQUA: "le Président de la République dit que c'et la France qua été à l'origine despourparlers entre les rebelles et le Gouvernement du Rwanda. Et malheureusement les présidents du Rwanda et du Burundi ont été assassinés lors de leur arrivée au Rwanda, ce qua entraîné les troubles que nous savons.... J'ai été choqué par l'attitude de la Communauté Internationale..On peut se demander à quoi sert l'ONU..Si dans des cas pareils, on n'est pas capable de mobiliser rapidement les forces pour y mettre un terme "... On n'a dit que nous n'irions pas tout seul de toute façon".- Jean-Marie COLOMBANIE : " En tant que président du Conseil Général des Hauts de Seine, vous faites beaucoup de choses avec l'Afrique et on vous accuse aussi d'entretenir, vous-même, ds réseaux personnels. Est-ce qu'à travers cet épisode dramatique du Rwanda, il n'y a pas à remettre en cause notre politique de Coopération en Afrique"? Charles PASQUA : " Oui, nous avons une politique africaine. Je crois que nous avons commis un certain nombre d'erreurs... Ca a été de vouloir exporter en Afrique, notre type de Société et note type de Démocratie. Et on nom de cela on a destabilisé un certain nombre de pays africains. Il est normal que nous incitions l'Afrique à avancer dans la voie de la démocratie, mais... A son pas. Faute de quoi, très rapidement, on débouche sur des conflits ethniques. Pour ce qui est de la conception même de la coopération avec l'Afrique, je crois que nous devrions avoir une action davantage basée sur le partenariat et sur des accords précis que sur une aide financière et économique".."Aujourd'hui, les experts économiques mondiaux considèrent que si l'on investissait dans ces pays 1% du PIB des 7 grands pays industrialisés, le problème serait résolu.- Jean-Marie COLOMBANI l'interroge ensuite sur la politique de la ville et l'aménagement du territoire. Charles PASQUA : " les deux problèmes sont étroitement liés. Avec Philippe SEGUIN... Nous avions été les premiers à dresser le constat d'une France éclatée et d'une société française au bord de la fracture sociale..Cette politique ne peut ête conduite que sur 15 ou 20 ans. Les crédits de la ville ont été doublés... La politique de la ville si on veut qu'elle réussisse, doit être conduite par les Conseils Régionaux, généraux. Dans notre département, nous avons mis sur pied un PLAN , le Pacte 92 qui est un plan d'harmonisation sociale, qui se donne comme but de s'attaquer à la fois aux problèmes économiques, sociaux, et tout ce qui concerne l'urbain. Pour cela il faut des sommes considérables. Nous pouvons le faire parce que nous avons réussi à mettre sur pied ce pacte, un accord ente le département, le Conseil Général, les Maires. L'Etat ne peut pas tout faire tout seul ". Charles PASQUA se défend d'un certain jacobinisme, de revenir en arrière par rapport à la décentralisation . :" les mesures que nous allons proposer au Parlement, visent à enlever aux Administations centales, un certain nombre de pouvoirs et à les transférer aux Préfets. Nous avons dit "Aménagement, Recoquête, développement". La France a pris un retard considérable au niveau des infrastructures. Ensuite l'Aménagement du Territoire se donne comme but de mieux répartir la population, la richesse et la connaissance et il n'y aura pas de développement dans ce pays s'il n'y a pas de fiscalité obligatoire. - Alain DUHAMEL : "le phénomène TAPIE" :"c'et à la fois Mandrin et Robin des bois".- La crise des socialistes : "je trouve que c'et bien que Michel ROCARD remette son mandat en jeu "..." Je crois que le Parti socialiste va descendre encore parce qu'au lendemain des Elections législatives, ils n'ont pas changé complètement leurs dirigeants".- L'élection présidentielle : " L'Election Présidentielle, ç'est le contact entre un homme et le peuple français"...Charles PASQUA explique son projet de "primaires" :la possibilité pour les français qui le désiraient, de choisir parmi les différents candidats de la Majorité, celui qui serait selon eux, le mieux placé... L'avantage est de polariser ses forces uniquement sur le second tour.- Alain DUHAMEL : " PASQUA, candidat ? ". "Si parmi les candidats en présence, il s'en trouve qui me paraissent posseder les qualités nécessaires et correspondent à l'intérêt général...mieux que moi, je le soutiendrais" (RD au 13H, AU 20H et AU 23H).- Phrase du livre d'or : "L'Avenir tu n'as pas à le prévoir, tu as à le permettre " SAINT EXUPERY.- Invités en plateau Philippe MASSONI, Préfet de Police, Jean FRANCOIS PONCET

Émission

L'heure de vérité

Production

producteur ou co-producteur

France 2

Générique

journaliste

Edwy Plenel
Alain Duhamel
Jean Marie Colombani

participant

Charles Pasqua

présentateur

François Henri de Virieu

dvd
cd
AdBlock activé!