Allocution de François Mitterrand - Vidéo Ina.fr

Allocution de François Mitterrand

Publicité

Allocution de François Mitterrand

F2 Le Journal 20H

video 21 févr. 1994 1876 vues 06min 22s

Allocution télévisée du président MITTERRAND expliquant les raisons de la non intervention de l'ONU en Bosnie après l'expiration de l'ultimatum de l'Alliance atlantique. - MITTERRAND : "La nuit dernière à Sarajevo, la guerre de Bosnie est entrée dans une phase nouvelle. Les Serbes qui assiègent la ville...ont retiré la plupart de leurs armes lourdes dans un rayon de 20km. Celles qui ne l'ont pas été sont aujourd'hui regroupées sous le contrôle des forces des Nations Unies. Ainsi a été remplie la première condition posée par le Conseil atlantique du 9 février dernier...Hier soir, j'ai réuni à l'Elysée le premier ministre, les ministres de la Défense et des Affaires étrangères et le chef d'état major des armées afin de faire le point sur la situation . Là, j'ai appelé le général COT qui commande sur place les forces des Nations Unies : il nous a dit que le retrait des armes serbes s'accélérait. J'aiensuite demandé à Washington, où le président CLINTON, qui venait de s'entretenir avec M.ELTSINE, m'a confirmé les indications fournies par le général COT. Nous avons été d'accord pour estimer que si les évènements suivaient normalement leurs cours, il ne serait pas nécessaire d'utiliser nos moyens militaires. ...La frappe aérienne, comme vous le savez, n'a pas eu lieu. Le retrait des armes lourdes a été obtenu grâce à la détermination des alliés et à l'intervention modératrice des Russes auprès des Serbes.Insisterai-je sur le rôle de la France, qui depuis le début, est à l'origine de toutes les initiatives tendant au règlement du conflit et qui a fourni à l'ONU le plus fort contingent de soldats de la paix? - ....Il reste beaucoup à faire. A Sarajevo, il faut consolider la levée du siège. Le cessez le feu est respecté, mais la libre circulation des personnes et des convois humanitaires n'est pas encore restaurée.La population continue de vivre dans l'angoisse. Il est clair que toute violation des décisions de l'Alliance atlantique sera ou serait sanctionnée demain, comme nous avions prévu de le faire aujourd'hui. J'espère que ce premier succès de la raison sur tant de passions meurtrières sera mis à profit pour élargir la pression alliée en faveur des autres villes de Bosnie livrées à la violence. Nous donnerons par là une impulsion nouvelle à la recherche d'un réglement politique, car il n'y aura de solution que négociée. La France saisira le Conseil de sécurité pour lui demander de classer Sarajevo sous l'administration des Nations Unies. Nous ne relâcherons pas nos efforts...Si certains parmi ceux qui m'écoutent s'interrogent, je leur dirai :ce qui ce passe dans les Balkans nous regarde...Comme en d'autres temps, des conflits du même type peuvent éclater à tout moment, nés de la dislocations de l'Union soviétique, et de la solution qui prévaudra en Bosnie découleront beaucoup d'autres choses. Au moment de conclure, dirigeons nos pensées vers les 18 soldats francais tués,vers les 281 blessés dans cette région et mesurons la valeur de leur sacrifice au service de la paix. Vive la République, Vive la France!".

Émission

F2 Le Journal 20H

Production

producteur ou co-producteur

France 2

Générique

participant

François Mitterrand

AdBlock activé!