Philippe de Villiers - Vidéo Ina.fr

Philippe de Villiers

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Philippe de Villiers

L'heure de vérité

video 17 oct. 1993 3116 vues 50min 49s

Le député de Vendée PHILIPPE DE VILLIERS, animateur de Combat pour les valeurs, est l'invité de l'Heure de Vérité de ce dimanche 17 octobre 93. - Personnalités présentes sur le plateau de l'émission : le député RPR Pierre MAZEAUD, le sénateur PR Michel PONIATOWSKI, Marie France GARAUD (conseillère à la Cour des comptes, présidente de l'Institut international de géopolitique), Alain DELON, Dominique de VILLIERS (épouse de l'invité), l'ex-inspecteur de la brigade financière de Marseille Antoine GAUDINO, le journaliste Jean MONTALDO. - François Henri de VIRIEUX présente son invité comme incarnant "une sorte d'opposition de droite à l'intérieur de la majorité" -de droite-. De VILLIERS proteste : "Je suis un opposant à François MITTERRAND, mais pas un opposant à m. BALLADUR". - 1ère série de questions posées par Catherine NAY, éditorialiste à Europe 1 : - L'ACTION DU GOUVERNEMENT D'E. BALLADUR depuis 6 mois et demi de COHABITATION : P. DE VILLIERS estime que l'action de m. Balladur est entravée par "la cohabitation", par "Maastricht", et par "l'héritage socialiste". Il demande que "la France soit gouvernée en France" et non plus à Bruxelles, à Francfort, à Schengen, et autrement que par m. Brittan et par "les experts". Il demande le redressement financier, le redressement moral de la France, "une grande loi sur la famille", le salaire parental, qui "libèrerait bcp d'emplois", une grande loi sur l'éducation. Sur le chapitre de l'honnêteté et de la MORALE, P. de VILLIERS qualifie F. MITTERRAND de "grand corrupteur de la société française", qui "a couvert de son autorité morale les plus grands scandales de la République", affirme que F. MITTERRAND s'est opposé à la réintégration de l'inspecteur de police Antoine GAUDINO, dit ce qu'il pense de BERNARD TAPIE. A propos de la COHABITATION, il dénonce les décisions "de connivence" prises par E. BALLADUR et F. MITTERRAND en matière de politique européenne et de politique monétaire, les "décisions de compromis" à propos de l'enseignement libre et des essais nucléaires. - P. DE VILLIERS déclare qu'il ne votera pas la prochaine REVISION de la CONSTITUTION relative au DROIT D'ASILE parce qu'elle consiste à appliquer les ACCORDS de SCHENGEN qu'il juge "dangereux" en raison du trafic de drogue et du problème de l'immigration clandestine. - 2ème série de questions posées par Alain DUHAMEL : - P. DE VILLIERS charge un peu plus F. MITTERRAND : "Ce qu'a montré Antoine Gaudino, et ce que vient de montrer dans un livre retentissant Jean MONTALDO (..) c'est que François MITTERRAND, c'est grave ce que je vais dire, a été élu avec de l'argent sale" - LA NEGOCIATION DU GATT : P. DE VILLIERS pense que le gouvernement a fait des "erreurs de stratégie" en ce qui concerne le pré-accord de Blair House, que le GATT "dans sa forme actuelle, est un contre-sens historique", il se prononce pour la création de zones régionales de protection économique, "comme le font les Américains avec l'ALENA", pour le maintien du principe d'exception culturelle et pour la garantie des intérêts des agriculteurs français. - LES ELECTIONS EUROPEENNES : P. DE VILLIERS présentera une liste aux élections européennes, il énonce les grands objectifs de cette liste : une Europe démocratique, "l'Europe des peuples, l'Europe des nations, l'Europe des Etats, et non pas l'Europe des commissaires de Bruxelles", "une Europe sociale qui soit protégée, avec la PREFERENCE COMMUNAUTAIRE. Ca veut pas dire une forteresse, ça veut dire simplement pas une passoire. Ca veut dire la préférence agricole, la préférence industrielle, la préférence culturelle, la préférence sanitaire". - 3ème série de questions posées par ALBERT DU ROY : P. DE VILLIERS cite les réformes du gouvernement Balladur qu'il estime bonnes, précise sa conception de l'EUROPE, sa conception du LIBERALISME : "le libéralisme ne marche bien que dans des zones socialement et économiquement homogènes", il réaffirme sa volonté de "remettre à l'honneur les valeurs morales fondamentales", c'est à dire, concernant les entreprises "ne pas utiliser les hommes comme s'ils étaient des machines", préconise d'établir des droits compensateurs pour éviter les délocalisations. - dédicace de P. DE VILLIERS sur le LIVRE D'OR de l'émission : "Une France à aimer, une Europe à inventer".

Émission

L'heure de vérité

Production

producteur ou co-producteur

France 2

Générique

réalisateur

Jean Luc Leridon

journaliste

Alain Duhamel
Albert Du Roy
Catherine Nay

présentateur

François Henri de Virieu

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!