Phrase Cresson - Vidéo Ina.fr

Phrase Cresson

Publicité

Phrase Cresson

A2 Le Journal de 13H

video 27 juin 1991 1295 vues 01min 53s

Le gouvernement du Premier ministre Edith CRESSON traverse une mauvaise passe. Edith CRESSON est interviewée, devant le siège du Parti socialiste, à Paris, à propos du déficit de la Sécurité sociale et de la hausse du chômage. - Edith CRESSON : "Dès que l'on arrive on est obligé de prendre des mesures par définition impopulaires, parce qu'il s'agit de trouver 23 milliards (de francs) autrement la Sécurité sociale ferme. La décision que l'on doit prendre d'abord quand on est Premier Ministre c'est de sauver la Sécurité sociale [...]". Elle indique ensuite que, dès qu'elle aura pris certaines mesures pour la formation ou la lutte contre le chômage, l'opinion changera. - Sur le chômage, Edith CRESSON reconnaît que les chiffres sont mauvais. Elle précise : "[...] la croissance est à zéro, par conséquent on peut s'attendre à une situation très difficile [...]".

Émission

A2 Le Journal de 13H

Production

producteur ou co-producteur

Antenne 2

Générique

journaliste

François Brabant

participant

Edith Cresson

AdBlock activé!