Les déboutés du droit d'asile - Vidéo Ina.fr

Les déboutés du droit d'asile

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Les déboutés du droit d'asile

Résistances

video 16 mars 1991 2224 vues 13min 15s

Reportage dans les différentes administrations qui permettent ou refusent le droit aux réfugiés de rester légalement sur le sol français. Lorsque les réfugiés ont été déboutés par l'OFPA, Office Francais de protection des Réfugiés et Apatrides, ils tentent leur dernière chance au siège du CAIF, conseil des associations d'immigrés en France, constitué par 10 associations, Cimade, Gisti, Mrap etc.. Le sujet est composé d'images de réfugiés dans leur vie quotidienne, au travail, qui attendent dans les différentes administrations, qui s'entretiennent avec des bénévoles travaillant dans des associations, ainsi que leurs témoignages.- Interviews de Patrick MONY et Nathalie FERRE, du GISTI (groupe d'intervention et de soutien des immigrés), ils donnent différents cas de refus d'asile après 7 années d'instruction.- Claire RODIER, du MRAP (mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples), s'entretient avec Mme Kisala, zairoise, sur un éventuel au près du gouvernement.- Interview de monsieur KISALA, sur son intégration réussi en France, malgrè sa clandestinité : "avant j'étais manoeuvre, maintenant mon travail me plait, je suis monteur" - Interview d'Euphrasie KISALA, 17 ans qui ne peut aller a l'école puisqu'elle n'a pas de papiers - Interview d'Ange KISALA, 14 ans, à la sortie du collège, "ma vie est plutôt comme les autres, mais c'est injuste qu'on n'ait que deux pieces" - Interview du Maître BOURGUET, avocat : "s'ils acceptent de rester dans la clandestinité, c'est une preuve qu'ils ne sont pas venus que pour des raisons économiques, il faudrait une assistance et une aide à ceux qui demandent l'asile politique, beaucoup sont refusés simplement parce qu'ils n'ont pas apporté les preuves au bon moment". - Interview masqué, dans le quartier des Arts et métiers à Paris, d'un jeune chinois, traduit par un ami, clandestin, "je n'ai même pas de papier...même mort je ne retournerai pas en Chine".

Émission

Résistances

Production

producteur ou co-producteur

Antenne 2

Générique

producteur

Michel Thoulouze

journaliste

Jacques Douai

AdBlock activé!