Michel Rocard - Vidéo Ina.fr

Michel Rocard

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Michel Rocard

L'heure de vérité

video 24 févr. 1988 2014 vues 01h 56min 28s

Michel ROCARD, candidat à la présidence de la République, est l'invité de "L'Heure de vérité" deux mois avant l'élection présidentielle, alors que le parti socialiste n'a pas encore de candidat officiel. Il est interrogé par Alain DUHAMEL, Catherine NAY, Albert DU ROY, et par Jean-Louis LESCENE, au standard d'SVP. L'émission est ponctuée par les résultats des sondages de la Sofres. - Michel ROCARD est interrogé sur son attitude dans l'hypothèse d'une candidature de François MITTERRAND, les évolutions au sein du parti socialiste (l'abandon du terme autogestion), il évoque la réconciliation des socialistes ("il n'y a plus de divergences majeures entre nous"), définit le rocardisme. Il expose ses propositions dans le débat électoral pour faire reculer la grande pauvreté (un minimum social garanti) et le chômage (le crédit formation, confier le portefeuille de l'Education nationale au Premier ministre, un contrat passé entre la nation et les syndicats, "un appui local à la création de petites entreprises"), réformer le système fiscal (asseoir la taxe d'habitation sur les revenus, critique l'action et les propositions de Raymond BARRE, dénonce l'injustice de ne taxer que le travail et pas le capital) et le système éducatif, augmenter la productivité de l'Etat, améliorer la représentation des femmes dans la vie politique. Il se déclare favorable à une accélération du processus de supranationalité européenne. Il est interrogé sur une candidature communiste, le procès des militants d'Action directe. Il s'inquiète des pressions que reçoit la justice (cite l'exemple du procès des coupables de l'assassinat de Hienghene), critique la politique de privatisations du gouvernement et propose un certain nombre de mesures en faveur des entreprises publiques destinées à être privatisées. A propos des OPA, il dénonce "l'anarchie financière qui a brisé les ressorts de notre économie" et pense qu'il faudra édicter des règles. Il est interrogé sur le droit de grève dans les services publics, le statut global de la fonction publique ("il est évolutif à condition de négocier toutes les adaptations"). Il se dit attristé par la situation dans les territoires occupés par Israël, évoque le problème des quotas laitiers, celui de la CNCL, donne son avis sur la réduction du mandat présidentiel à cinq ans. - A plusieurs reprises, Michel ROCARD fait référence à son expérience de maire de Conflans-Sainte-Honorine. - A noter un échange assez vif, polémique, entre Michel ROCARD (qui critique l'absence, dans l'émission, de questions relatives à la politique étrangère), Albert DU ROY et François Henri de VIRIEU. - Résultats de sondages de la Sofres analysés par Jérôme JAFFRE sur la prestation de Michel ROCARD. - Invités filmés dans le public : Pierre MAUROY, Jack LANG, Manuel VALLS, Jean-Pierre CHEVENEMENT, Jacques ATTALI, Jean DANIEL, Michel HERVE, Jean-Marc AYRAULT, Stéphane HESSEL, Michel PEZET, Charles JOSSELIN, Catherine TRAUTMANN, Pierre et Gilberte BEREGOVOY, Claude EVIN, Michèle ROCARD, Marcel DEBARGE, Bernard LANGLOIS, Louis LE PENSEC . - Michel ROCARD écrit sur le livre d'or de l'émission : "Même à la vérité, il arrive d'attendre son heure !".

Émission

L'heure de vérité

Production

producteur ou co-producteur

Antenne 2

Générique

participant

Michel Rocard
Alain Duhamel
Jean Louis Lescene
Albert Du Roy
Catherine Nay
Jérôme Jaffre

présentateur

François Henri de Virieu

AdBlock activé!