Communication gouvernementale : René MONORY - Vidéo Ina.fr

Communication gouvernementale : René MONORY

Publicité

Communication gouvernementale : René MONORY

video 05 déc. 1986 314 vues 04min 12s

èAfin de trouver une solution aux grèves qui perturbent le fonctionnement des université, le Ministre de l'Education Nationale, René MONORY, annonce qu'il prend en main le dossier universitaire à la demande du Premier Ministre."Bonsoir, je m'adresse à vous au nom du gouvernement. Le Premier Ministre m'a demandé de prendre directement en main le dossier universitaire. J'ai l'intention de le faire à ma manière et à mon rythme pour mettre en oeuvre les objectifs qui sont ceux du gouvernement dans cette grande affaire pour la France. A ma manière, cela signifie que j'ouvre le dialogue avec toutes les parties concernées par l'enseignement supérieur, les plus hautes autorités scientifiques, les présidents d'universités, les enseignants et leurs sreprésentants, les étudiants et leurs représentants, tous ceux qui ont leur mot à dire dans ce domaine fondamental. A mon rythme, cela signifie que j'aborde ce problème avec pragmatisme et bon sens. Je constate aujourd'hui que dans un certain nombre d'universités, la loi de 1984. Il faut donc faire adopter très vite un statut qui permette de sortir toutes les universités du provisoire. Certaines dispositions de la loi que propose le gouvernement vont dans ce sens. Je m'efforcerai de les faire adopter dans les meilleurs délais, par l'Assemblée Nationale et par le Sénat. Pour les autres dispositions du projet, notamment, toutes celles qui concernent les droits d'inscription, les diplômes et l'orientation des étudiants, on n'en débattra pas pour le moment. Au parlement, je m'en tiens à ce qui existe. Dans cette matière, les objectifs du gouvernement sont claires et je regrette que l'important travail accompli par Alain Devaquet, n'ait pas été mieux compris par l'opinion. Quels sont ces objectifs : 1erement, augmenter l'accès des jeunes à l'université 2èmement, augmenter la réussite des jeunes dans l'université, 3èmement : augmenter l'efficacité de l'université dans la vie du pays. En un mot, faire une politique universitaire de démocratie et de qualité. Maintenant en ce qui concerne les lycées, je tiens à dire ceci : j'ai entrepris une réflexion et une consultation sur les lycées pour conduire le plus grand nombre possible de jeunes au baccalauréat. Aujourd'hui, cette consultation est loin d'être achevée et aucune mesure ne sera prise si elle ne recueille un large concensus et dès maintenant j'affirme que la rentrée 1987 se fera dans les même condition que la dernière rentrée. Que les jeunes et leurs parents se rassurent tous les bacheliers pourront s'ils le désirent entrer à l'université. Tout ceci suppose pour y parvenir qu'un vaste plan d'accompagnement afin de recruter les personnels et d'accroître les capacités d'accueil soit mis en place par le gouvernement, et il le sera. Je voudrais maintenant m'adresser aux jeunes, étudiants ou lycéens qui m'écoutent, je voudrais vous parler avec mon coeur. Je comprends très bien votre angoisse en ce qui concerne votre emploi et plus généralement votre avenir. Il faut que vous sachiez que le gouvernement fait tout son possible pour vous donner le plus de chances de réussir dans la vie. Naturellement, cela il ne veut pas le faire contre vous. Il veut le faire pour vous et bien mieux encore il veut le faire avec vous. L'éducation et la formation sont les principales richesses de votre pays. Le corps enseignant, les parents, les étudiansts et les élèves sont tous avec moi en charge de cette richesse. Sachons nous en montrer digne. Que chacun se mette au travail pour que l'éducation nationale soit la grande chance de la France.

Production

producteur ou co-producteur

Antenne 2, Télévision Française 1

Générique

participant

René Monory

AdBlock activé!