Michel Rocard - Vidéo Ina.fr

Michel Rocard

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Michel Rocard

L'heure de vérité

video 03 déc. 1986 1139 vues 01h 32min 56s

François-Henri De VIRIEUX reçoit ce soir Michel ROCARD. Celui-ci sera interviewé par DUHAMEL, COLOMBANI, DUROY et LESCENE qui depuis le standard de SVP transmet les questions des téléspectateurs. Au cours de l'émission un sondage est fait auprès des téléspectateurs par minitel. - A propos de la nomination des nouveaux présidents de chaîne par la CNCL, Michel ROCARD fait 3 remarques : 1, tous les présidents ont été changé "règlement de comptes"; 2, 3 sur 5 sont membres de la commission de l'information du RPR "choix voyant"; 3, le prèsident de la CNCL avait dit qu'il attendrait. - A propos de sa candidature aux élections présidentielles de 88, il rend hommage à François MITTERRAND et rappelle les termes de la déclaration de MITTERRAND au camp militaire de Caylus et dit que "les circonstances exceptionnelles le seront pour tout le monde" parle du congrès du PS en Avril 87 des 2 principaux soucis du PS, gagner en 88 et préserver l'unité. - En ce qui concerne les manifestations des étudiants contre la loi DEVAQUET : "Mouvement étudiant demande plus de respect... Mouvement important par sa joie, son ampleur, son pacifisme... La jeunesse dit son refus de la ségrégation et demande l'égalité des chances... Il faut amèliorer la formation c'est là qu'est le noeud du problème... Trève de réforme", il pense qu'il faudrait convoquer des Etats Gènéraux de l'enseignement, il ne participera pas à la manifestation et dit que le droit de la rue est coutumier. - En ce qui concerne le chômage : "Pour lutter il faut : la qualité de la formation, une politique nationale de qualité, donner des possibiltés d'initiatives... Les travailleurs doivent accepter plus de riques s'ils veulent être plus entendus". - Michel ROCARD explique qu'il a quitté le gouvernement car il était en désaccord sur le mode de scrutin proportionnel, refait historique du gouvernement entre 81 et 86. - En ce qui concerne les nationalisations il rappelle qu'il est pour et fait référence à un de ses discours en 66, "je n'ai pas changer", il affirme que les privatisations du gouvernement Jacques CHIRAC ne sont qu'un transfert de proprièté. - A propos de son projet politique : il ne sait pas s'il dissoudra l'Assemblée Nationale ou pas et s'il renationalisera TF1 ; son programme se résume en 3 valeurs : solidarité, partage, primauté du droit. - En ce qui concerne le code de nationalité et la privatisation des prisons : Prison privée "projet grotesque économiquement... Il y a d'autres solutions... La réinsertion"; il est contre le code de nationalite et dit qu'il faut favoriser l'intégration, tenir compte du problème de la 2ème génération et que les USA sont plus libérales. Il dit avoir été choqué par la façon dont ont été expulsés les 101 maliens bien qu'il reconnaisse qu'il soit logique de fermer nos frontières. - A propos du terrorisme, il constate que REAGAN est dans une situation difficile (vente armes à l'Iran) mais tout ne peux pas être dit sur les négociations et explique le problème syrien dans le conflit du Proche Orient. A propos du rôle de la police et de la justice, il explique que pour la gauche la prévention joue un rôle essentiel, qu'il faut informatiser les tribunaux et remettre les policiers dans la rue. - A la fin de l'émission, il exprime son regret de n'avoir pas parlé de l'Europe, de la défense nationale et réaffirme qu'il est contre un catalogue de propositions pour les élections prochaines et que les Français feront plus confiance à une volonté, une personnalité ; il est gêné par le mot "rocardisme", pour lui, socialisme veut dire "générosité". - Résultats des sondages commentés par Jérôme JAFFRE, augmentation du pourcentage de bonnes opinions. - Dédicace de ROCARD sur le livre d'or de l'Heure de Vérité : "A toute heure, la vérité".

Émission

L'heure de vérité

Production

producteur ou co-producteur

Antenne 2

Générique

réalisateur

Jean Luc Leridon

journaliste

Alain Duhamel
Jean Louis Lescene
Albert Du Roy
Jean Marie Colombani

participant

Michel Rocard

présentateur

François Henri de Virieu

AdBlock activé!