Le droit du moins fort - Vidéo Ina.fr

Le droit du moins fort

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Le droit du moins fort

USA

Bilan pour le futur

video 06 juin 1976 1104 vues 01h 02min 34s

Reportage traitant des minorités raciales et sociales aux Etats Unis, des luttes menées par chacune pour leur reconnaissance et des difficultés qu'elles connaissent.Millicent FENWICK, républicaine, membre du Congrès ouvre le débat en soulignant les progrès accomplis en 30 ans pour l'intégration des minorités mais aussi tout ce qui reste à faire.Junius, facteur dans un quartier noir de Washington tout en faisant sa tournée explique que le quartier est devenu un ghetto où seule la minoité noire se retrouve. Il y a un taux élevé de chômage et les gens vivent des allocations et d'aides sociales. Un petit garçon et une jeune femme disent leur colère et leur découragement face à la discrimination.Lowell PERRY, Président de la commission pour l'égalité des droits, souligne que si les noirs accèdent aujourd'hui à tous les emplois, ils sont davantage employés dans des emplois non qualifiés.Un couple faisant partie de la classe aisée dit son désir d'élever ses enfants dans l'espoir qu'ils puissent vivre dans un monde meilleur, plus équitable.Malgré les efforts accomplis sous les présidence de JOHNSON et KENNEDY bien des inégalités restent à l'oeuvre encore aujourd'hui et notamment en matière d'éducation et d'instruction. Le système du busing (ramassage scolaire brassant écoliers et étudiants des deux communautés) a été mis en place et marche mieux dans le sud que dans le nord des Etats Unis. Une institutrice explique que lorsque les familles sont disposées à s'ouvrir, les enfants s'ouvrent aussi et sont prêt à vivre ensemble. Un couple de blancs aisés dit son désaccord avec le busing, pour des raisons culturelles.Betty TAYLOR (fondatrice du children's art carnaval) explique que dans son école les enfants apprennent à avoir une meilleure image d'eux mêmes, à se respecter. Dans les années 60, les noirs américains ont pu accéder à plus de droits mais aujourd'hui avec la crise la population est devenue plus conservatrice.Sur un campus d'une université du Tenessee à forte majorité noir les étudiants qui croient en leur avenir sont des exceptions. Plusieurs étudiants disent qu'il reste encore beauoup de chemin à faire pour l'intégration des noirs.Interview du Révérend Cecil WILLIAMS qui se dit persuader que la contribution des noirs à cette époque sera la plus importante de toute l'histoire des Etats Unis.Un homme, "chicanos", issu de l'immigration méxicaine explique que la minorité des mexicains, qui n'a pas de droit, pas de travail, pas accès à l'éducation, s'exprime par les graffitis, en peignant sur les murs de leur quartier afin de faire savoir ce qu'ils ont à dire. Les indiens décimés sur leur propre terre est une des minorités les plus défavorisée du pays. les plus favorisés sont ceux qui sont intégrès, donc en passe de perdre leur patrimoine culturel.Interview de Clyde BELCOURT, leader du mouvement des indiens des années 70, explique qu'ils cherchent à sauvegarder le peu de terres et de traditions qu'ils restent aux indiens d'Amérique qui sont dans une extrême pauvreté. Un couple de Navajo explique pourquoi ils se battent pour que le gisement de charbon qui se trouve dans leur reserve en Arizona ne soit pas exploité par Exxon. Ils veulent conserver leur identité, le peu de terre qu'il leur reste pour que leurs enfants sachent d'où ils viennent et puissent choisir leur vie grâce à la richesse de ce mineraie.Une autre minorité réclame l'égalité avec les hommes, celle des femmes. Loretta LYNN, chanteuse, explique quant à elle qu'elle ne comprend pas que des femmes veulent être l'égal des hommes. "Elles devraient partir à la guerre dans ce cas". Elle admet néanmoins que si elle avait connu la pillule elle aurait planifié les naissances de ses enfants. (series de dessins de pin up et images publicitaires)Les mouvements féministes militent pour rétablir l'égalité entre hommes et femmes notamment aux postes à responsabilités (diffusion d'un spot réalisé par un mouvement féministe traduit off). Des femmes ont crée une banque pour les femmes dans le but de réatablir un équilibre.Miliccent FENWICK rappelle qu'autrefois les hommes discutaient pour savoir si les femmes avaient une âme, que les femmes ont eu accès tardivement aux études. C'est la raison pour laquelle il y a encore peu de femmes dans les professions comme avocat et juge.Betty FRIEDAN (écrivain, membre du mouvement Now) explique qu'il y a eu une prise de conscience dans les années 70 de leur identité par les femmes. Les femmes se sont d'abord définies comme mère et épouse. Puis grâce aux mouvements féministes elles ont pu entrer dans les facultés de droit, précher dans les églises. Mais aujourd'hui il faut tout changer, la famille, les emplois. Ann MALBRIGHT (du mouvement Common cause), Dena KAYE, journaliste et William COPLEY, peintre, témoignent de ces changements.(peintures de William COPLEY) tandis que d'autres femmes disent leur hostilité au mouvement féministe. Le mouvement féministe a permi à d'autres d'oser s'exprimer et de revendiquer une reconnaissance. C'est le cas des homosexuels.Bruce WELLER, directeur du mouvement homosexuel national à New York, son compagnon et d'autres amies disent ce qu'ils souhaitent et leur filiation avec le mouvement féministe.Harvey MILK est candidat à l'élection municipale de San Francisco et militant pour la cause homosexuelle.Les personnes âgées sont victimes de l'éclatement de la cellule familiale qui les conduit à l'isolement et d'un manque de ressources.Certains, riches, vivent dans des villages de retraités avec tout le confort souhaité sans même souhaiter recevoir la visite de leurs proches. Pour d'autres, la retraite c'est la perte de leurs ressources et une retraite qui ne peut servir que d'appoint. Daniel VANAKKER, journaliste, et plusieurs personnes âgées témoignent de ce dénuement.

Émission

Bilan pour le futur

Production

producteur ou co-producteur

Télévision Française 1

Générique

réalisateur

Francis Warin

producteur

François Moreuil
Francis Warin
Jacques Olivier Chattard

participant

William Copley
Loretta Lynn
Betty Friedan
Harvey Milk
Millicent Fenwick

dvd
cd
AdBlock activé!