L'existentialisme à Saint Germain des Prés - Vidéo Ina.fr

L'existentialisme à Saint Germain des Prés

Publicité

L'existentialisme à Saint Germain des Prés

Journal Les Actualités Françaises

video 20 sept. 1951 6989 vues 03min 35s

Reportage à Saint Germain des Prés, quartier au charme tranquille et provincial, où l'on peut visiter l'atelier du peintre Eugène Delacroix, place Furstenberg, mais qui a subi un certain changement ces dernières années. L'actrice Corinne CALVET, de passage à Paris avec son mari américain, redécouvre les lieux où elle a grandi. Attablée au Café de Flore, elle observe étonnée le va et vient d'individus aux moeurs et accoutrements étranges dont les spécimens les plus célèbres sont Juliette GRECO ou Jean-Paul SARTRE, le philosophe de l'existentialisme. A Saint Germain des Prés, on peut dans un même établissement acheter des ouvrages existentialistes et boire un verre. Rue Saint-Benoit, une épicerie se transforme à 5 heures en bar, décoré par le peintre Douking, où se pressent les jeunes gens du quartier. N'entre pas qui veut à la Discothèque, paradis souterrain où seuls 319 élus peuvent danser sur onze mille disques rares. Au Club Saint Germain, cave située 23 mètres au dessous du niveau de la mer, des couples dansent des "be bop" endiablés sous le regard de Jean-Paul Sartre et de Juliette Gréco représentés sur un tableau naïf (tableau d'Emile Binet dont le titre serait "A nos gloires" (?) avec au premier plan Raymond Duncan et Camille Bryen et au second plan Paul Boubal, Boris Vian, Jacques Prévert, L. Arnaud Fèvre, Jean Genet, Juliette Greco et Jean-Paul Sartre)

Émission

Journal Les Actualités Françaises

Production

producteur ou co-producteur

Les Actualités Françaises

AdBlock activé!