Pic de pollution : un nouveau dispositif pour réguler la circulation - Vidéo Ina.fr

Pic de pollution : un nouveau dispositif pour réguler la circulation

 

Pic de pollution : un nouveau dispositif pour réguler la circulation

20 heures

video 02 juin 2015 833 vues 02min 32s

Reportage sur une nouvelle mesure pour lutter contre la pollution atmosphérique. Des pastilles de couleur seront apposées sur le pare-brise des voitures en fonction de leur degré de pollution, à partir de janvier 2016. Ce degré s'apprécie selon le type de moteur et l'ancienneté du véhicule.Interview de Ségolène ROYAL, ministre de l'écologie, d'Eric PIOLLE, maire de Grenoble.Alternance d'images factuelles.[Source : prompteur France 2] Dans l'actualité également... Je vous le disais, le nouveau dispositif pour réguler la circulation en cas de pic de pollution a été présenté.. Des pastilles de couleur bleues, vertes, jaunes ou rouges selon le moteur et l'ancienneté de votre voiture seront apposées sur votre pare-brise.. Ce sont les villes qui décideront en dernier ressort... Comment va fonctionner le dispositif ? Les Questions et les Réponses... Yves JUNQUA, Jacques DUBOZ avec notre bureau à Lyon[Source internet : http://www.francetvinfo.fr/economie/automobile/pic-de-pollution-un-nouveau-dispositif-pour-reguler-la-circulation_933279.html]Pic de pollution : un nouveau dispositif pour réguler la circulationLa ministre de l'Écologie Ségolène Royal a présenté un nouveau dispositif, géré par les communes, pour réguler la circulation en cas de pic de pollution. Des pastilles de différentes couleurs, selon la puissance et l'ancienneté des véhicules, pourront être apposées sur leur pare-brise.Mardi 2 juin, la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, a présenté une collection de pastilles de couleur qui devrait aider à réguler la circulation en cas de pic de pollution. À partir du 1er janvier 2016, des pastilles de couleur indiquant le degré de pollution des véhicules pourront s'afficher sur leur pare-brise.Ceux qui n'ont pas de pastille seront considérés comme pollueursLa pastille sera facultative, sur la base du volontariat. La vignette sera gratuite pendant six mois, elle coûtera ensuite 5 euros et sera disponible sur Internet. Une incitation qui a ses limites. Ceux qui choisissent de ne pas avoir de pastille seront automatiquement considérés comme pollueurs. Car cette pastille permettra de circuler ou non en cas de pic de pollution. Le maire décidera quelle pastille donne le droit de rouler. Les contrevenants risqueront une amende. Pour ou contre, certaines villes peinent encore à se prononcer, par crainte de pénaliser les conducteurs les moins fortunés.

Émission

20 heures

Production

producteur ou co-producteur

France 2

Générique

journaliste

Yves Junqua
Benoît Gadrey

journaliste reporter d'images

Jacques Duboz

monteur

Marc Chailleby

participant

Ségolène Royal
Eric Piolle

AdBlock activé!