La colère des eaux - Vidéo Ina.fr

La colère des eaux

Publicité

La colère des eaux

19 20

19 20. Edition nationale

video 20 juin 2012 117 vues 04min 09s

Reportage au Brésil sur la construction très contestée du barrage géant de Belo Monte. Entrepris depuis le mois de janvier 2012, son chantier, l'un des plus grands du monde, met en danger la forêt amazonienne et menace la population amérindienne environnante mais les enjeux économiques immenses de cet ouvrage sont défendus par le gouvernement. Commentaire sur images factuelles en alternance avec les interviews d'Elio ALVES DA SILVA, président de l'association des habitants de Santo Antonio, exproprié par la compagnie d'électricité, de son gendre, Valcione DA SILVA BARBOSA, de Leoncio FERREIRA ARARA, doyen de la communauté arara, d'Altino VENTURA FILHO, secrétaire d'Etat brésilien au développement énergétique, de Rodolfo SAM, professeur de biologie à l'université fédérale du Para, et de Raoni METUKTIRE, chef de la nation Kayapo.[Source : documentation France 3] Le barrage de Belo Monte, sur la rivière Xingu, affluent de l'Amazone, est un gigantesque chantier. Beaucoup de villageois ont été expulsé et les quelques milliers d'euros d'indemnités versés par La compagnie d'électricité ne suffisent pas pour se reloger. A un endroit le fleuve sera détourné pour remplir les réservoirs, entrainant d'un côté des terres inondées et de l'autre 100 kilomètres de fleuve asséschés. Le fleuve est une ressource vitale pour de nombreuses tribus indiennes. Les autorités brésiliennes, au nom de la protection de l'environnement, veut développer les énergies renouvelables en exploitant 1000 barrages. ALTINO VENTURA FILHO " L'hydroélectricité contribuera pour moitié à l'augmentation de la production électrique. C'est la meilleure énergie du point de vue de l'impact écologique, à la fois global et local, en termes de changement climatique et de gaz à effet de serre." Selon les scientifiques ses barrages en zone tropicale seraient polluants. ROSOLFO SALM " Au fond des réservoirs la végétation engloutie se décompose, cela produit du méthane, un gaz beaucoup plus actif que le CO2. Ces barrages produisent presque autant de gaz à effet de serre que la combustion du charbon ou du pétrole. " Le chef indien Raoni lutte depuis 40 ans. RAONI METUKTIRE " Si le gouvernement persévère, mes guerriers et moi iront détruire le barrage pour que le fleuve retrouve son cours normal et pour défendre les indiens de la forêt. "

Émission

19 20. Edition nationale

Production

producteur ou co-producteur

France 3

Générique

journaliste

Claudine Gilbert
Antoine Placier

participant

Raoni-chef indien
da Silva Elio Alves
Barbosa Valcione Da Silva
Leoncio Ferreira Arara
Filho Altino Ventura
Rodolfo Salm

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!