- Audio Ina.fr

Histoire des voyages présidentiels

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Histoire des voyages présidentiels

video 02 mai 2010 3329 vues 58min 29s

Documentaire consacré aux voyages présidentiels des chefs d'état français sous la Cinquième République : Charles DE GAULLE, Georges POMPIDOU, Valéry GISCARD D'ESTAING, François MITTERRAND, Jacques CHIRAC et Nicolas SARKOZY. Exercice plaisant mais risqué, c'est l'occasion pour eux de marquer l'histoire internationale. Très organisés et pourtant toujours liés à une forme d'improvisation, ces rendez-vous politiques sont révélateurs de la personnalité du président, chacun ayant un style bien différent.Le commentaire sur images d'archives alterne avec les témoignages des acteurs de l'époque, journalistes ou membres du gouvernement.- Le documentaire est divisé selon les séquences suivantes : LES MOMENTS HISTORIQUES- Bonn, septembre 1962. Le voyage de Charles DE GAULLE signe la réconciliation franco-allemande. C'est lui qui inaugure les voyages à l'étranger des chefs d'Etat.- Pékin, 1973. Georges POMPIDOU est le premier chef d'Etat occidental à être reçu par la Chine de Mao.- Bonn, 1983. Le discours de François MITTERRAND sur "l'équilibre des forces" devant le Parlement allemand.- New-York, 2001. Jacques CHIRAC est le premier chef d'Etat étranger à se rendre à New York après les attentats du 11 septembre.VRAIS OU FAUX AMIS- L'amitié entre Jacques CHIRAC et Rafiq HARIRI, premier ministre libanais, ou avec Boris ELTSINE, président de la Fédération de Russie. Jacques CHIRAC affichait toujours familiarité et décontraction lors de ses voyages.- Ouagadougou, 1986. François MITTERRAND est pris à parti par Thomas SANKARA, capitaine-président du Burkina Faso. S'ensuit une joute verbale restée célèbre.- Téhéran, 1976. Valéry GISCARD D'ESTAING rend visite à Mohammad REZA, le Chah d'Iran. Alors que la révolte gronde, les deux hommes préfèrent garder de bonnes relations en évitant les sujets à risques.- L'amitié embarrasante de Jean-Bedel BOKASSA, dictateur de la République de Centrafrique, aura sans doute contibué à l'échec éléctoral de Valéry GISCARD D'ESTAING en 1981.CHACUN SON STYLE- Charles DE GAULLE était inflexible et chaleureux. Même les intempéries ne pouvaient l'empêcher d'aller à la rencontre de la foule.- Georges POMPIDOU aimait peu ces voyages, anxieux et timide, et se préoccupait beaucoup de la sécurité de sa femme, Claude.- Jacques CHIRAC aimait cet exercice et n'hésitait pas, à la surprise générale, à emmener le président du pays hôte dans un bain de foule comme Hafez EL-ASSAD, président syrien en 1996 ou Abdelaziz BOUTEFLIKA, président algérien en 2001. Il tenait à laisser un bon souvenir à tout le monde jusqu'au personnel de l'hôtel où il residait.- François MITTERRAND avait beaucoup d'exigences notamment lors d'un voyage au ranch de la famille BUSH en 1989. VOYAGES A RISQUES- Le voyage de Charles DE GAULLE au Québec en 1967 et son fameux "Vive le Québec libre!" alors que le Québec est une province canadienne.- Le voyage de François MITTERRAND en 1984 où il évoque l'exil du prix Nobel Andreï SAKHAROV devant le président Konstantin TCHERNENKO.- Le voyage de Jacques CHIRAC à Jérusalem en 1996. Ses positions pro-palestiniennes lui valent un accueil glacial et un système de sécurité excessif. Il piquera une colère mémorable en pleine rue.- François MITTERRAND n'a pas hésité à se rendre sur des lieux très dangereux. Après l'attentat du Drakkar au Liban en 1983 ou à Sarajevo en pleine guerre civile en 1992.LA SANTE DU PRESIDENT- En 1973, les Français découvrent le visage de Georges POMPIDOU, très marqué par la maladie, qu'il avait tenue secrète jusque là.- Claude GUBLER, médecin personnel de François MITTERRAND, est de tous ses voyages. Diagnostiqué avant le début de son mandat, le cancer dont est atteint le président est un secret gardé en toutes circonstances.- Jacques CHIRAC était en très bonne santé et était même connu pour être un bon mangeur.LES JOURNALISTES- Quels rapports entretenaient chaque président avec les journalistes qui les accompagnaient ? Les voyages étaient l'occasion de créer des liens avec les journalistes au moment où les journaux télévisés de 20h prenaient le pas sur la presse écrite.UNE NOUVELLE ERE- Avec Nicolas SARKOZY s'ouvre un nouveau modèle de voyages : rapides, spectaculaires et peu respecteux de l'étiquette au risque d'énerver souvent le pays hôte. L'intérêt des journalistes pour sa vie privée prend souvent le pas sur ses positions politiques.[Source : France 3]C'est l'un des exercices favoris des chefs d'Etat. Celui où se manifeste le plus ouvertement l'esprit de cour, celui, encore, où ils peuvent goûter, sans retenue ou presque, aux privilèges liés à leur fonction.À travers quelques grands épisodes de la politique étrangère de la France, Bernard de La Villardière, Marion Claus et Valérie Bernard décryptent les règles mais aussi les habitudes et les manies auxquelles obéissent les déplacements de nos 'monarques républicains '. Le voyage présidentiel est à la fois une mise en scène de la communication politique et un révélateur du caractère et de la personnalité de chaque chef d'État. Bien qu'organisé dans ses moindres détails, ce voyage demeure — comme tout autre voyage — sujet à l'imprévu, au facteur humain, à l'erreur, la bourde, voire à la tragédie — comme la connaît actuellement la Pologne.Bernard de La Villardière, Marion Claus et Valérie Bernard donnent la parole à ceux qui étaient dans ' les bagages ' des déplacements de la République française à l'étranger.Coulisses, anecdotes et moments forts : ce film est l'occasion de revivre de l'intérieur quelques épisodes phares de notre histoire politique.Avec les témoignages de Roland Dumas, ministre des Relations extérieures (1984-1986) et des Affaires étrangères (1988-1993), Jean Mauriac, journaliste à l'AFP, Pierre Moscovici, ministre délégué chargé des Affaires étrangères (1997-2002), Michèle Cotta, journaliste et auteur, Véronique Saint-Olive, chef du service politique de France 2, Claude Gubler, ancien médecin personnel de François Mitterrand (1981-1996)...

AdBlock activé!