Européennes : désignation des candidats socialistes contestée - Vidéo Ina.fr

Européennes : désignation des candidats socialistes contestée

 

Européennes : désignation des candidats socialistes contestée

19 20. Edition nationale

video 12 mars 2009 65 vues 02min 35s

Reportage. Alors que les militants socialistes sont appelés à se prononcer ce soir par un vote sur la composition des listes des candidat du PS aux prochaines élections européennes, ce reportage fait le point sur le mouvement de contestation qui gagne certains élus socialistes, Gérard COLLOMB, Maire de Lyon, en tête.Le commentaire sur images factuelles et sites internets alterne avec les interviews de Gérard COLLOMB, Gilles SAVARY, Député européen sortant, Vincent PEILLON, Candidat dans le Sud Est, Aurélie FILIPPETTI, Candidate dans le Nord Est, et l'extrait d'une déclaration à la presse de Martine AUBRY, Première secrétaire du PS.[Source : documentation France 3] A travers son blog, Gérard Collomb a appelé les militants socialistes les listes concoctées par le PS. - SONORE GERARD COLLOMB : "Je vous signale qu'il y a Gilbert Mitterrand qui vient de se rajouter. Il faudra lui demander si lui a pêter les plombs également (....) Une sorte de grincheux qui n'accepterait pas que le parti socialiste puisse désigner ces listes en petits comités". Gilles Savary ne sera pas de la prochaine campagne. - SONORE GILLES SAVARY : "Je pense que la France est en train de faire les frais d'un partage des dépouilles entre un tout petit nombre de gens qui de surcroît, les mardis et les mercredis, seront à Paris dans les instances de nos partis respectifs et les mardis et les mercredis, c'est là où se joue l'influence à Bruxelles". Débarqué du nord vers le sud-est, Vincent Peillon tente de faire bonne figure. - SONORE VINCENT PEILLON : "Je suis souvent discipliné et j'appelle les autres à l'être". Candidate dans le nord-est, Aurélie Filippetti dit n'avoir rien volé. - SONORE AURELIE FILIPPETTI : "C'est dommage effectivement qu'il y ait des gens qui aient du bon travail qui ne soient pas reconduits, mais en même temps il faut aussi renouveler, donc on ne peut pas et renouveler et reconduire tous les sortants". Martine Aubry voulait en finir avec les mauvaises habitudes du PS. - SONORE MARTINE AUBRY : "Un parti qui est incapable de se faire respecter, un parti où tout le monde dit n'inmporte quoi, un parti où on n'a pas de ligne, un parti où on voit toujorus les mêmes têtes et au moment où on essaie de changer, bah il y a quelques réticences. Voilà, bon on continue sereinement".

Émission

19 20. Edition nationale

Production

producteur ou co-producteur

France 3

Générique

journaliste

Anne Gaëlle Matoksy

journaliste reporter d'images

Alexandre Dupont

monteur

Frédérique Fontaine

participant

Gérard Collomb
Gilles Savary
Vincent Peillon
Aurélie Filippetti
Martine Aubry

AdBlock activé!