[Polémique France Télévisions] - Vidéo Ina.fr

[Polémique France Télévisions]

Publicité

[Polémique France Télévisions]

19 20. Edition nationale

video 02 juil. 2008 502 vues 02min 33s

Le président de France Télévisions Patrick de CAROLIS a affiché son désaccord avec la réforme de l'audiovisuel public présentée par Nicolas Sarkozy, auquel il s'est ouvertement opposé en mettant implicitement sa démission dans la balance. Alternance de commentaire sur images factuelles, d'extraits de déclarations et d'interviews de Patrick de CAROLIS, Frédéric LEFEBVRE, Hervé MARITON, Bruno LE ROUX, Hervé BOURGES.[Source : documentation France 3] Ce matin, le président de France télévisions a dénoncé les propos de Nicolas Sarokzy qui lundi plaçait au même niveau les programmes des chaînes privées et du service public. Il a aussi remis en cause la stratégie de financement du chef de l'Etat. SONORE Patrick de CAROLIS : " Je trouve que lorsque l'on dit qu'il n'y a pas de différence entre la télévision de service public ou les télévisions privées, je trouve celà faux, je trouve celà stupide et je trouve celà injuste. (...) J'estime d'aujourd'hui que nous n'avons pas les moyens de nos ambitions futures (...) Courant septembre, nous verrons que le compte y est. Si le compte y est je m'en féliciterai et je le dirais. S'il n'y est pas je prendrai mes responsabilités. " Christine Albanel déplore le mot stupide dans la bouche du président de France Télévisions. Le sarkozyste Frédéric Lefebvre demande des excuses et conteste les arguments de Carolis. SONORE Frédéric LEFEBVRE : " Quant monsieur de Carolis que le compte n'y ait pas ou en tout cas qu'il s'inquiète que le compte n'y soit pas, moi je lui dis simplement que l'heure des comptes n'a pas sonné et que on vérifiera si le compte est bon au moment où il aura engagé le travail sur le contenu. " En pleine polémique, Patrick de Carolis reçoit le soutien de plusieurs de ses prédecesseurs dont Hervé Bourges, qui a compris que Patrick de Carolis s'adressait à tous ceux qui jugeait la télévision publique. Henri Guaino estime qu'il faudra probablement renommer les dirigeants de France Télévisions. A l'Assemblée, on s'insurge à gauche comme à droite. SONORE Hervé MARITON : " Pourquoi diantre le président de la République est allé réclamer une réforme de l'audiovisuel public ? on voit aujourd'hui que çà provoque un certain nombre de polémiques. Ces polémiques nous détourne de nos objectifs principaux." SONORE Bruno LE ROUX : " on a l'impression d'un président de la république qui agit comme un chef de bande, qui a un moment donné veut mettre en coupe réglée tout ce qui ne lui conviendrait pas et on a l'impression que çà vient même quelquefois de très loin, qu'il y a des rancunes, des rancoeurs accumulées. L'envie de tout vouloir mettre au pas. " La loi sur l'audiovisuel public doit être présentée à l'automne.

Émission

19 20. Edition nationale

Production

producteur ou co-producteur

France 3

Générique

journaliste

Véronique Gaurel
Béatrice Gelot

journaliste reporter d'images

Marc Dou
Michel Anglade

monteur

Marc Delassausse

participant

Patrick de Carolis
Bruno Le Roux
Hervé Bourges
Hervé Mariton
Frédéric Lefebvre

AdBlock activé!