Bobigny, mémoires d'une cité - Vidéo Ina.fr

Bobigny, mémoires d'une cité

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Bobigny, mémoires d'une cité

Les nuits de France 5

video 30 déc. 2007 5722 vues 50min 01s

Documentaire consacré à la rénovation urbaine à Bobigny depuis 50 ans et aux mouvements de population qu'a connus la ville dans le même temps. Commentaire sur des images factuelles, d'illustration et d'archives alternant avec les interviews d'habitants de la cité Karl Marx à Bobigny et différentes déclarations d'hommes politiques concernant la politique de la ville.- Bobigny, petite ville située à 3 kilomètres du centre de Paris a connu des évolutions urbaines et démographiques importantes depuis 50 ans. Les différentes phases de ces profonds changements sont ici décrites avec en fil conducteur l'exemple de la cité "Karl Marx" fondée au début des années 1970.- Après-guerre, la France connaît une crise du logement importante avec pas moins de 7 millions de mal logés. Des familles françaises viennent dans le même temps s'installer en région parisienne pour y trouver du travail. Bobigny double alors sa population entre 1954 et 1964. Face à cette situation, la municipalité décide de construire un vaste complexe d'habitat social.- La question du logement des travailleurs immigrés est lancé peu à peu sur la place publique. On les refuse au départ dans les grands ensembles car on les suppose incapables de s'adapter. On voit fleurir des bidonvilles à la périphérie de Paris et à l'ombre des nouvelles tours. Seuls les foyers pour travailleurs immigrés constituent une alternative à ces bidonvilles. Mais ils sont réservés aux célibataires pour un séjour temporaire. Peu à peu, leur implantation permanente sur le sol français se pose comme une évidence et ils deviennent candidats au logement social.- Au milieu des années 1970, la France cesse la construction de masse. Les travaux devant relier le quartier "Karl Marx" au reste de la ville sont abandonnés et il reste coupé du centre de Bobigny.Valéry GISCARD D'ESTAING, Président de la République, lance une politique pour favoriser l'accès à la propriété. Les classes moyennes se replient alors sur les zones pavillonaires. Les cités vont être peuplées par les travailleurs précaires et les chômeurs en majorité immigrés.- A partir des années 1980, la question du logement de la population immigrée devient explosive. On assiste aux premiers signes de malaises dans les quartiers dans une ambiance de xénophobie.- Une politique de réhabilitation est engagée : on démolit des immeubles et en 1993, 546 quartiers sont classés par décrêt Zones Urbaines Sensibles selon la loi d'orientation pour la ville.- En 2000 la loi relative à la solidarité et au renouvellment urbain (SRU) entre en vigueur : elle impose aux communes urbaines d'atteindre un seuil minimum de 20 % locatifs sociaux. Bobigny en compte 60% mais de nombreuses municipalités ne respectent pas la loi.- Des chantiers de rénovation sont lancés : 200 000 logements doivent être construits et autant doivent être réhabilités. Ceci dans un soucis de mixité sociale en attirant les classes moyennes.- La cité "Karl Marx" fait partie du programme de réhabilitation engagé par le ministre de la Cohésion SocialeJean-Louis Borloo.La population, aujourd'hui composée de 40 ethnies différentes, s'inquiète pour son avenir. Des gens seront-ils relogés, et pour aller où ?INTERVIEWS (habitants de la cité "Karl Marx") - Annick et Luc JAUME, Bretons arrivés à Bobigny dans les années 1950. - Abdelkader ZAGHROUK, immigré marocain arrivé en 1981.- Fousseini COULIBALY, immigré malien arrivé en France dans les 1960. - Delphine et Xiaowei ZHANG, immigrée chinoise et sa fille.- Michel NAIT.DECLARATIONS (archives)- M. DIEBOLD commissaire à l'urbanisme de la ville de Paris 1958.- Georges VALBON, maire de Bobigny 1965-1996.- Jacques CHABAN DELMAS, Premier Ministre 1969-1972.- Olivier GUICHARD, ministre du Logement 1972-1974.- Valéry GISCARD D'ESTAING, Président de la République 1974-1981- Marcel TRILLAT, journaliste (extrait d'un journal de 1983).- François MITTERRAND, Président de la République 1981-1995.- Jacques CHIRAC, Président de la République 1995-2007.

Production

producteur ou co-producteur

Au Fil de l'Eau, Institut national de l'audiovisuel, France 5, CLC Productions

Générique

réalisateur

Marie Pierre Jaury

commentateur

Muriel Flory

participant

Jacques Chirac
François Mitterrand
Jacques Chaban Delmas
Olivier Guichard
Marcel Trillat
Georges Valbon
Valéry Giscard d'Estaing

AdBlock activé!