Le Front National en crise - Vidéo Ina.fr

Le Front National en crise

 

Le Front National en crise

19 20

19 20 Edition nationale

video 16 nov. 2007 252 vues 02min 15s

Le Front national sera demain en congrès à Bordeaux, où Jean Marie Le PEN sera reconduit à la tête du parti pour trois ans. Le Front national affiche 9 millions de dette après la baisse de son financement public suite à ses mauvais scores électoraux. Sa fille Marine Le PEN ne cache plus ses ambitions présidentielles mais certains élus demandent du changement. Jean Marie Le PEN, chef emblématique du Front national depuis 1972, souhaite que son nom reste associé au parti, il soutient donc sa fille. Images factuelles commentées et interviews de Jean-Marie LE PEN, président du Front national, de Jean-François TOUZE, membre du bureau national, conseiller régional F.N., et de Dominique REGNIE, professeur à Sciences-Po.A la veille de son congrès à Bordeaux, le Front National est en crise. Crise en son chef, Jean Marie le PEN, crise de succession, sa fille Marine s'impose comme successeur probable et crise financière, avec 9 millions d'euros de déficit. A cela, s'ajoute les mauvais résultats électoraux enregistrés à l'élection présidentielle. Jean Marie Le PEN: "Il est raisonnable à mon âge de penser que un jour viendra, le plus tard possible bien sûr, où je devrais passer la main. Mais je le ferais volontier et je le ferais tout de suite si je pensais que c'était l'intérêt du Front national. Moi je suis au service de mon idéal. je suis au service de la France. Je suis au service des français. Je suis pas au service de Jean Marie Le PEN". Certains élus demandent un changement. Jean François TOUZÉ: "Nous sommes à la veille d'un congrès. C'est un congrès de transition. Un congrès d'attente. Je crois aussi qu'il peut-être un congrès utile à une condition. C'est qu'il soit affiché une volonté très claire de rassemblement, de rassemblement de l'ensemble du mouvement,mais aussi de rénivation des structures du fonctionnement et du projet". Jean Marie Le PEN, chef emblématique du parti, ne veut pas lâcher la barre. Dominique REGNIE: "C'est tellement personnalisé, qu'en effet, il ne peut se retrouver sans éprouver trop de jalousie, trop d'amertume, trop de douleur, il ne peut se retrouver dans l'appaisement... qu'en passant le relais à sa propre fille". Il sera réélu à la tête du parti pour 3 ans au congrès de Bordeaux.

Émission

19 20 Edition nationale

Production

producteur ou co-producteur

France 3

Générique

journaliste

Patrice Machuret
Marc Félix

participant

Jean Marie Le Pen
Marine Le Pen

AdBlock activé!