[CPE : Dominique de Villepin consulte les chefs d'entreprises et les jeunes] - Vidéo Ina.fr

[CPE : Dominique de Villepin consulte les chefs d'entreprises et les jeunes]

Publicité

[CPE : Dominique de Villepin consulte les chefs d'entreprises et les jeunes]

19 20

19 20 Edition nationale

video 20 mars 2006 175 vues 02min 42s

Reportage. Dans le cadre de la crise sociale autour du Contrat Première Embauche, compte rendu de la rencontre du premier ministre Dominique de Villepin avec des jeunes et des chefs d'entreprises.Commentaires avec un extrait d'une déclaration du premier ministre et les interviews de jeunes et de chefs d'entreprises.[Source : documentation France 3] Toujours sous la pression des anti-CPE, Dominique de Villepin a affiché aujourd'hui une volonté de dialogue en tenant plusieurs rencontres à Matignon mais sans faire de nouvelles ouvertures susceptibles de permettre une sortie de crise. Dans sa seule prise de parole de la journée, au ministère de l'Education où il a assisté à une discussion avec des syndicats étudiants, boycottée par les opposants au CPE, (l'UNEF) le Premier ministre a réaffirmé sa volonté "d'écoute" et de "dialogue". DOMINIQUE DE VILLEPIN : "Il y a des problèmes, des préoccupations qui s'expriment, mettons nous autour d'une table, avancons, trouvons des solutions, des réponses, je crois que tous ensemble nous serons à même de répondre à ces questions." Puis le Premier ministre a reçu des chefs d'entreprises à Matignon, puis une quinzaine de jeunes. A leur sortie, plusieurs patrons, tel Charles Beigbeder (Poweo), ont estimé que le CPE était "est un bon contrat qu'il faut sauver". CLAUDE BEBEAR : "je dis tout simplement que le CPE était plus favorable que le CDI pour les jeunes. On est dans un psycho drame que les français adorent, qui n'est pas justifié. Les chefs d'entreprises ont discuté des aménagements du CPE mais refusent de faire des commentaires CHARLES BEIGBEDER : "je me suis engagé à ne pas communiquer sur ces aménagements. On n'a pas le droit d'en parler, en gros." Mais la plupart des patrons semblent d'accord pour justifier le motif des licenciement et réduire à un an la période d'essai Tous les jeunes que Dominique de Villepin ont parlé d'insertion professionnelle. CINDY : "je reste sur ma position. Je suis quand même un petit peu contre et j'ai plus de penchant maintenant pour qu'avant" Abdel : "je pense que ca vaut de faire 2 ans à faire ses preuves que d'être 2 ans en intérim" Ce ne sont pas des négociations mais des discussions...

Émission

19 20 Edition nationale

Production

producteur ou co-producteur

France 3

Générique

journaliste

Danielle Sportiello

journaliste reporter d'images

Jean Bernard Heyer
Nathalie Berthier

monteur

Roselyne Morez

participant

Dominique de Villepin
Claude Bebear
Charles Beigbeder

AdBlock activé!