[Réforme loi des 35 heures] - Vidéo Ina.fr

[Réforme loi des 35 heures]

 

[Réforme loi des 35 heures]

19 20

19 20 Edition nationale

video 26 août 2004 300 vues 02min 16s

Reportage. Le point sur le dossier des 35 heures, le Ministre délégué aux relations du travail, Gérard LARCHER, va rencontrer tous les syndicats, premier de la liste, François CHEREQUE (Secrétaire général de la CFDT). Certaines entreprises ont déjà remis en cause les 35 heures sans attendre une modification de la loi. Commentaire sur images factuelles, images d'archives d'entreprises alternant avec les interviews de François CHEREQUE, Denis GAUTHIER SAUVAGNAC (vice-président de l'Union des industries métallurgiques et minières, UIMM) et de Maryse DUMAS (Secrétaire CGT).[Source : documentation France 3] François Chérèque est sorti satisfait de son entretien avec le ministre délégué aux Relations du Travail, Gérard Larcher. Il a eu l'impression que le gouvernement n'avait pas envie de bousculer la loi sur les 35 heures. FRANCOIS CHEREQUE "on lui a demandé de mettre fin à cette polemique stupide qui consiste à se faire un psychodrame comme on sait les faire en France, sur la remise en cause de la loi, qui elle même a déjà été modifée il y quelques mois." Plusieurs entreprises ont déjà remis en cause les 35 heures sans attendre la modification de la loi, comme Bosh où les salariés ont accepté de travailler 36 heures sans compensation salariale, le volailler Doux où les salariés doivent renoncer à leur RTT sans augmentation de salaire, idem chez Cattinair dans le Doubs. Le patronnat réclame d'avantage de libertés. DENIS GAUTHIER SAUVAGNAC "je trouve qu'on devrait se passer de la loi, donc il ne s'agit pas de la supprimer ou de pas la supprimer, il s'agit de dire que la loi est un filet de sécurité lorsque la négociation échoue. mais chaque fois que les entrepreneurs et leurs salariés peuvent s'entendre eux-mêmes au plus proche de la réalité de leurs entreprises, c'est un progrès social." La CGT dénonce un chantage à l'emploi. MARYSE DUMAS "nous allons donc demander au gouvernemen de faire un peu plus que de s'en tenir à quelques propos de condamnation. Il a la possibilité de rendre ces pratiques illégales. Il a la possibilité de les sanctionner, y compris financièrement et c'est la premier chose que nous allons lui demander." les consultation syndicats-ministère, reprendront dès le 30 août, jsuqu'au 7 septembre.

Émission

19 20 Edition nationale

Production

producteur ou co-producteur

France 3

Générique

journaliste

Sophie Roland

journaliste reporter d'images

Xavier Roman
Guillaume Barbier

monteur

Jean Pierre Bardeau

participant

François Chérèque
Denis Gautier Sauvagnac
Maryse Dumas

AdBlock activé!