Actes anti sémites à l'encontre de joueurs de football d'une association - Vidéo Ina.fr

Actes anti sémites à l'encontre de joueurs de football d'une association

Publicité

Actes anti sémites à l'encontre de joueurs de football d'une association

Soir 3 journal

video 11 avril 2002 502 vues 02min 02s

[Source : documentation France 3] Des jeunes joueurs d'un club de football d'une association juive,le club Maccabi, s'entraînaient hier soir sur un terrain en plein coeur des quartier nord de Bondy (Seine-St-Denis)Ils ont été violemment agressés par une quinzaine de personnes. Les agresseurs, encagoulés, munis de bâtons, de barres de fer et de boules de pétanque, s'en sont pris physiquement aux joueurs tout en proférant des insultes antisémites. Quelques joueurs de l'association du Maccabi ont reçu des coups, le gardien de but plus gravement touché a eu une plaie à la tête . Conduit à l'hôpital Jean Verdier de Bondy, il a quelques jours d'interruption totale de travail. Les vestaires ont également été visités et des effets personnels (téléphones portables et cartes bleues) ont été dérobés. La communauté juive est sous le choc et les familles des victimes se sont réunies à la Synagogue. Les journalistes ne seront pas reçus. TEMOIGNAGE 1 : On était en train de s'entrainer comme tous les mercredi soir depuis 6 mois, et tout d'un coup, et d'un coup il y a une quarantaine de jeunes qui sont arrivés avec une quarantaine de jeunes avec les visages cachés, avec l'intention de nous taper puisqu'ils avaient des battes de base ball, des batons, des manches à balais. Quand je les ais vu arriver j'ai compris que c'était pas pour parler ou pour jouer avec nous, c'était pour nous taper, alors j'ai commencé à courrir sans me retourner. Ils avaient des foulards, ils criaient Allah Akbar" L'entraineur est desorienté " je n'ai plus envie de venir jouer sur ce terrain..." Pour le maire de la ville, cette attaque est inquiétante et remet en cause la bonne entente des communautés. "Les jeunes confondent parfois les phénomènes de bandes avec l'appui qu'ils essaient de mettre avec une notion de religion" explique Gilbert ROGER maire PS Le service départemental de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis est chargé de l'enquête. Un signalement précis des agresseurs a pu etre donné.

Émission

Soir 3 journal

Production

producteur ou co-producteur

France 3

Générique

journaliste

Stéphanie Desjars

journaliste reporter d'images

Michel Guillaume

participant

Gilbert Roger

AdBlock activé!