Aller au contenu principal
Voyage au centre du Nyiragongo avec Haroun Tazieff

Voyage au centre du Nyiragongo avec Haroun Tazieff

Depuis le 22 mai, le volcan congolais est en éruption, la plus forte observée depuis 2002. Au XXe siècle,  Haroun Tazieff fut le premier vulcanologue à explorer son cratère. A l'aide d'images d'archives, il nous dévoile ici le secret dissimulé au cœur de la fournaise.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 27.05.2021 - Mis à jour le 28.05.2021

Voyage au centre du Nyiragongo avec Haroun Tazieff

Depuis le 22 mai, le volcan congolais est en éruption, la plus forte observée depuis 2002. Au XXe siècle,  Haroun Tazieff fut le premier vulcanologue à explorer son cratère. A l'aide d'images d'archives, il nous dévoile ici le secret dissimulé au cœur de la fournaise.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 27.05.2021 - Mis à jour le 28.05.2021
L'aventure du Nyiragongo - 1963 - 04:41 - vidéo
 
L'aventure du Nyiragongo - 1963 - 04:41 - vidéo

Le Nyiragongo, situé dans l'est de la République démocratique du Congo, surplombe et menace la ville de Goma. Jeudi 27 mai, les autorités ont ordonné l'évacuation de plusieurs dizaines de milliers d'habitants face au risque d'éruption volcanique. Connu pour son activité intense, le volcan endormi s'est réveillé à plusieurs reprises : en 1948, 1977 et 2002. Ce stratovolcan de la vallée du Grand Rift, haut de de 3470m se situe dans les montagnes des Virunga, à une vingtaine de kilomètres au nord de la ville de Goma et du lac Kivu. En 1948, son réveil avait surpris la population et captivé nombre de vulcanologues, mais aucun n'avaient réussi à l'explorer, jusqu'à l'expédition menée par Haroun Tazieff, en août 1948, quelques semaines après son éruption. Nous vous proposons de découvrir les images exceptionnelles de ce voyage au cœur le l'enfer commentée par Haroun Tazieff lui-même. En mai 1963, dans l'émission "Salut à l'aventure", le "savanturier" partageait l'exploration qui avait bouleversé sa vie de scientifique.

 "J'ai eu la chance d'être le premier à pouvoir descendre dans ce cratère"

Pourtant, sa rencontre avec le colosse de pierres et de lave n'était pas programmée. Dans son commentaire, le vulcanologue raconte être venu étudier un autre volcan de la région, lui aussi en activité, le Kituro. Le Nyiragongo, il confie l'avoir remarqué par hasard, depuis son camp de base, le soir, en observant un rougeoiement "étrange et inconnu" qui sortait de son sommet. Intrigué, le jeune explorateur qu'il est alors décide d'abandonner son premier projet pour rejoindre la montagne rougeoyante et effrayante à bien des aspects : "Plusieurs personnes avaient essayées de descendre dans ce cratère mais n'y étaient pas parvenues. elles avaient abandonné (...) J'ai eu la chance d'être le premier à pouvoir descendre dans ce cratère". Car excellent alpiniste, il venait de passer six mois dans un autre volcan en éruption, habitué des émanations de souffre, il ne s'était pas laissé impressionné par les effluves menaçantes générées par le Nyiragongo. Le récit du vulcanologue passionné accompagne les images filmées dans les entrailles du monstre chauffé à blanc, "je savais que les gaz volcaniques ne sont dangereux qu'à proximité immédiate du fond. A 10 mètres du fond, on se racle la gorge, on a les poumons arrachés, on a les yeux qui pleurent. Mais tout ça ce sont des inconvénients mineurs, on n'est pas en danger", poursuit-t'il pour relativiser sa témérité apparente. Il décrit ensuite la structure interne du cratère qui explique que personne avant lui n'avait vu ce que dissimulait le fond du volcan : "Ce Cratère est formé de trois puits cylindriques gigantesques, emboîtes l'un dans l'autre, qui empêchent de voir ce qu'il y a au fond".

"C'était absolument gigantesque, grandiose"

Les plans filmés par l'équipe nous entraînent à la suite de son commentaire haletant, sur une plateforme rocheuse située à 200 mètres du fond du cratère. Arrivé là, il est possible de découvrir les entrailles du volcan. Une intimité tumultueuse jamais dévoilée à aucun être humain. Haroun Tazieff est le premier à contempler "le spectacle extraordinaire" : un lac de lave en fusion permanente, à l'origine du rougeoiement qu'il distinguait à plusieurs kilomètres de là, depuis son campement. Dans sa voix transparaît encore l'émotion provoquée par cette découverte exceptionnelle. Nous la découvrons à notre tour, en noir et blanc. Heureusement, le vulcanologue parvient à nous dépeindre de manière efficace la beauté irréelle de ce moment : "Imaginez quelque chose comme l'esplanade des Invalides, fait de roches en fusion ! Des roches rouges, jaunes, roses, noires, bouillonnantes, rugissantes. Quelque chose d'absolument prodigieux. Ça se trouvait à 200 mètre s sous nos pieds, c'était absolument gigantesque, grandiose".

C'est ce lac de lave toujours en effervescence qui menace à présent les habitants de la ville de Goma. Les spécialistes suspectent la présence de magma sous la ville où plusieurs failles on été repérées. C'est pour cette raison que le 27 mai 2021, les autorités ont décidé d'une évacuation massive d'une partie de la population menacée par la coulée de lave et la formation de gaz toxiques lors de son probable contact avec les eaux du lac Kivu, tout proche.

Florence Dartois

Pour aller plus loin :

JT de 20h00 de TF1 : le volcan Nyiragongo en éruption. Le volcan Nyiragongo serait entré en éruption. Mais il peut aussi s'agir de son voisin le Nyamulagira, entré en éruption au mois de décembre. Pour ce qui concerne le Nyiragongo, Jean Michel Cathala a tourné pour "Les Animaux du monde" des images du volcan Nyiragongo, l'année passée. (12 janvier 1977)

Soir 3 journal : Eruption du Nyiragongo. Goma rayée de la carte, la lave a tout dévasté sur son passage. (19 janvier 2002)

La population de Goma se réfugie dans les forêts pour éviter la lave du volcan qui a détruit une partie de la ville. Il seraient 300 000.  (23 janvier 2002)

19/20 Edition nationale. Les suites de l'éruption du volcan Nyiragongo à Goma. En République Démocratique du Congo, quinze jours après l'éruption du volcan Nyiragongo, plus de 300 000 personnes ont toujours besoin d'aide. Les spécialistes qui surveillent l'activité du volcan sont très inquiets. Les volcanologues sur place multiplient les observations car le Nyiragongo, situé à 15 kilomètres de Goma, est toujours très actif, comme le confirment les fréquents tremblements de terre qui secouent la région. Dieudonné Kavota, volcanologue à l'Observatoire de Goma dénonce le manque de moyens de la structure. (3 février 2002)

20 heures : le volcan Nyiragongo prisé par les touristes. Reportage. Situé en République démocratique du Congo, le volcan Nyiragongo attire toujours les touristes malgré le conflit qui oppose l'armée à des rebelles. Ce reportage suit une touriste belge accompagnée de guides sur le site du volcan (1 octobre 2008).


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.