Aller au contenu principal
Visite des jardins du musée Albert-Kahn en 1978

Visite des jardins du musée Albert-Kahn en 1978

Après six ans de travaux, l’institution culturelle de Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine rouvre le 2  avril. Le musée et son écrin de verdure sont indissociables et chaque exposition est l’occasion de profiter des splendides jardins imaginés par un mécène philanthrope, amoureux de l'humanité et de la nature. Visite.

Par Florence Dartois - Publié le 31.03.2022
Visite des jardins Albert Kahn - 1978 - 05:19 - vidéo
 

Le musée Albert-Kahn, du nom de son fondateur, rouvre le 2  avril 2022, après plus de six ans de travaux et un projet d’extension et de renouveau muséographique lancé il y a dix ans. C’est l’architecte japonais Kengo Kuma, pionnier d’une architecture durable, qui a été choisi pour mener la transformation. L’ancien pavillon, qui abritait le musée depuis les années 1970, a été transformé en auditorium tapissé de bambous. Un nouvel édifice a été construit en lisière du jardin, c’est lui qui accueillera la plus grande collection d'autochromes du monde, soit 72 000 photographies du monde entier.

Qui était Albert Kahn, le mécène du musée ? L'homme peut se résumer à travers sa devise, car elle englobe à elle seule son ambition universelle : « Je ne vous demande qu’une chose, c’est d’avoir les yeux grands ouverts. » Né en 1860 en Alsace, Albert Kahn s’enrichit dans la banque. Cette immense fortune, il va la mettre au service de son idéal humaniste et pacifiste, en finançant des « bourses autour du monde » à de jeunes agrégés. A partir de 1898, ils vont sillonner le monde, sans aucune contrepartie, si ce n’est celle de photographier les différentes cultures croisées au gré de leurs voyages, et de témoigner des valeurs comme le progrès et l’entente entre les peuples. Plus de 150 bourses seront ainsi attribuées à des hommes, et des femmes, jusqu’à la ruine totale du millionnaire, en 1931. Après sa mort dans un total dénuement, en 1940, le philanthrope a légué son fonds photographique et cinématographique conservé dans un musée et un jardin, ultimes écrins de son immense projet universel.

Ce sont ces jardins merveilleux que nous vous proposons d'explorer dans l'archive en tête d'article. Nous sommes en 1978, et le magazine télévisé « Aujourd'hui Madame» consacre  un sujet à leur beauté à l'occasion d'une exposition de 2 000 portraits photographiques issus de l'immense collection de clichés ramenés du monde entier.

Un millionnaire humaniste

Sur des plans de la luxurieuse végétation, le commentaire rappelle le parcours et la carrière de ce personnage passionné ainsi que son projet de création de jardins : « Une forêt vosgienne, un jardin anglais, un verger, un jardin à la Française, un jardin japonais, une forêt dorée et une forêt bleue ». Les personnalités qui ont fréquenté ce jardin au début du 20e siècle sont également passées en revue : Anatole France, Rodin, la reine des Belges ou le président Poincaré, et beaucoup d’autres encore. Ce jardin devient à l'époque un lieu de réunion où, précise le commentaire, « des hommes, préoccupés de l’avenir du monde tentent de dresser une sorte d’inventaire de leurs connaissances et d’harmoniser leurs divergences ».

Le commentaire aborde ensuite sa volonté d'utiliser sa fortune pour constituer les « archives de la planète », en ayant compris l’importance d’une technique balbutiante : la photographie. Avec ses boursiers, Albert Kahn, enverra neuf photographes aux quatre coins du monde. Ils ramèneront entre 1910 et 1930, 72 000 clichés (des photographies couleur obtenues par le procédé autochrome) et 140 000 mètres de films.

Une collection et « une inépuisable source de documentation photographique et cinématographique », à nouveau disponible dans le musée rénové.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.