Aller au contenu principal
Le printemps des feuilles mortes

Le printemps des feuilles mortes

retour vers l'info - 20.09.2016 - 02:31 - vidéo

Le printemps “des Feuilles mortes”L’automne arrive, les nuits s’étendent, les arbres vont se dévêtir. Alors, pour combattre cette mélancolie qui guette, voici l’histoire d’une éclosion, une chanson née dans l’indifférence avant de devenir ce classique de la chanson française, “les Feuilles mortes”. Cette chanson a été fredonnée pour la première fois il y a 70 ans, dans “les Portes de la nuit” de Marcel Carné, sorti en 1946. Les feuilles mortes, c’est Joseph Kosma à la musique, Jacques Prévert aux paroles. Le film, avec un acteur débutant nommé Montant, n’attire pas les foules. Et la musique passe inaperçue. Prévert était furieux, à en croire Marcel Carné.Yves Montant ou Cora Vaucaire ont beau la pousser sur scène, le public la boude. C’est à la fin des années 40 que la chanson connaît une renaissance inattendue… grâce au jazz. Les Etats-Unis s’emparent du thème. Dizzie Gillespie, Sarah Vaughan, Stan Getz, Stephane Grapelli, Bill Evans, Dee Dee Bridgewater, Helen Merril, tous l’inscrivent à leur répertoire. Claude François et Tom Jones la chanteront dans les années 60. Plus tard, Grace Jones ou Germaine Jackson, frère de Michael. Le Japon aussi tombe amoureux des feuilles mortes mais elles ont là-bas un parfum d’eau de rose. Avec un hommage avec son premier interprète, le plus emblématique.

Producteur / co-producteur Institut national de l'audiovisuel
Générique Rédacteur en chef : Richard Poirot

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.