Aller au contenu principal
Parlement européen : Visite Anouar El Sadate

Parlement européen : Visite Anouar El Sadate

10.02.1981 - 54:40 - vidéo

Simone VEIL accueille le président égyptien Anouar el SADATE au Parlement européen et évoque le prix Nobel de la paix reçu conjointement avec Menahem BEGIN et les relations entre Israël et la république arabe d'Egypte.Anouar el SADATE dit quelques mots en français et en allemand et fait un discours en anglais (traduction simultanée en français) Il évoque en français un dialogue entre l'Egypte et les Européens. En allemand, il reprend les mêmes termes. Il ajoute que ses ancêtres ont réalisé pendant plusieurs siècles qu'il était nécessaire de créer des ponts d'interaction et de coopération entre les peuples. Il évoque notamment l'école d'Alexandrie. L'avénement de l'Islam a amené une nouvelle dimension à cet échange. L'Arabe est la langue du Coran; il cite les oeuvres d'Averroes et d'Avicenne. Il cite un passage du Coran et estime que l'Islam est une religion de tolérance et non pas de fanatisme. La révolution islamique devrait être un acte de reconnaissance et de justice et un acte de liberté. Il pense qu'il y a des droits juridiques et spirituels pour tous les croyants. Il ne vient pas pour vendre l'idée du Camp David; une banderole avait été déployée dans la salle à propos de Camp David. Il pense que l'Europe avec ses possibilités, ses ressources, son héritage est amenée à jouer un rôle essentiel dans le monde d'aujourd'hui. Il propose l'établissement d'un nouveau partnership avec l'Orient et le tiers monde fondé sur le fait que la destinée est unique et que nos intérêts sont semblables. Il évoque les problèmes du sud qui est devenu le théâtre de guerres destructrices pour le bien de nous tous. Il ne faut pas une aumône ou une oeuvre charitable mais la possibilité d'avoir des associations saines qui reposeraient sur le partage ensemble de ce que nous possédons comme ressources et comme technologies. Le transfert de technologies est essentiel pour améliorer la qualité de la vie. Il faut garantir qu'il n'y aura plus de famine et de sécheresse; nous voudrions protéger l'environnement dans les pays d'Afrique et d'Amérique latine et nous préoccuper de l'éducation. Il propose un accord tripartite dans ce sens entre l'Europe, l'Afrique et le Moyen-orient.Chaque pays doit rester libre pour choisir son propre destin; il ajoute qu'il ne doit pas y avoir de base militaire sur un sol étranger. Il souhaite cimenter les structures de la paix dans le monde. Si les hommes n'apprennent pas à vivre comme des frères ils vont mourir comme des bêtes sauvages. La création d'une entité palestinienne serait un développement positif dans tous les pays de la région; pour Israël c'est la meilleure garantie. Il demande aux Européens de l'aider dans cette mission. Il rêve d'un monde nouveau ou les forts sont justes et où les faibles sont préservés. Ensemble nous lutterons jusqu'au jour où de leurs épées ils forgeront des socs de charrue et feront de leurs lances des armes pour tailler leurs vergers

Producteur / co-producteur Parlement Européen
Générique Participants : Anouar El Sadate, Simone Veil
Descripteur(s) CEE, chef d'Etat, Egypte, Parlement européen, relations internationales, Strasbourg
Politique

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.