Aller au contenu principal
Joseph Wresinski, l'autre Abbé Pierre

Joseph Wresinski, l'autre Abbé Pierre

retour vers l'info - 17.10.2016 - 02:32 - vidéo

C’était dans le bidonville de Noisy le Grand en 1961. Noisy-le-Grand qui, avec celui de Nanterre, est alors le plus grand camp de sans-logis en Ile de France. A cette époque, 100000 personnes vivent dans ces taudis. C’est à Noisy-le-Grand que va s’installer cet homme en 1956, un prêtre. Joseph Wresinski vivra au milieu des déshérités et luttera pour eux jusqu’à la fin de sa vie. Un combat célébré ce 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère. Il créera l’association Aide à toute détresse, ATD, qui deviendra plus tard ATD quart monde. Pas de parole misérabiliste, mais un discours de combat. La misère est une création de l’homme, elle doit être détruite par l’homme, répète-t-il. Ce qu’il veut ? Pas la pitié, ni l’assistance. Juste la dignité. Lui-même a grandi dans la misère, à Angers. Père polonais, mère espagnol, il a connu la douleur. Et il a connu la honte. Le 17 octobre 1987, 100000 personnes se rassemblent au Trocadéro, à Paris, pour dénoncer cette injustice qu’est la misère. Suite à cette manifestation, ce jour sera décrété journée mondiale du refus de la misère, reconnue par l’ONU depuis 1992.

Producteur / co-producteur Institut national de l'audiovisuel
Générique Présentateur : Richard Poirot
Rédacteur en chef : Richard Poirot
Descripteur(s) aide humanitaire

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.