Aller au contenu principal
Parole d'avocat. Fausse alerte à la bombe, que risque l'auteur ?

Parole d'avocat. Fausse alerte à la bombe, que risque l'auteur ?

27.01.2016 - 02:16 - vidéo

Depuis les attentats de novembre dernier à Paris, les fausses alertes à la bombe sont en augmentation en France. Leurs auteurs, qu'il s'agisse de mauvais plaisantins, de déséquilibrés ou d'individus calculateurs, risquent de lourdes peines. Delphine Meillet, avocate au barreau de Paris, nous explique quelles sont les sanctions et a déniché un exemple à la motivation surréaliste !

Producteur / co-producteur Le Parisien Libéré
Générique Journaliste : Guillaume Otzenberger

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.