Aller au contenu principal
Cafés en perdition

Cafés en perdition

Visages du Centre - 03.12.1981 - 15:10 - vidéo

Dans les communes rurales où la population vieillit, de plus en plus de cafés ferment faute de repreneurs mais une loi liée à la décentralisation autorise désormais les maires à attribuer les licences des commerces. Ces bistrots sont souvent le seul lieu de convivialité pour une population âgée qui se déplace peu. Galerie de portraits de mastroquets ruraux et de leur clientèle d'habitués. A Uzay, Cher, Georges BELLIER, 75 ans, tient un café-épicerie dans lequel les personnes âgées jouent aux cartes, comme Fernand GODIER, 90 ans. A Feux, dans le Sancerrois, c'est le curé du village qui occupe les fonctions de cafetier, sabotier-cordonnier, coiffeur, et violoniste. A Bouzais, Cher, Camille COFFIN, veuve de 73 ans, complète ses revenus par la vente de bouteilles de gaz après avoir fermé son commerce de semences et sa pompe à essence. A Saint Léger le petit, Cher, Francis MAHMOUD, 23 ans a choisi de reprendre "Le chat mignon" café du village après avoir tenu un commerce ambulant de frites. A Saint-Denis de Palin, Cher, le café du village a été racheté par Maurice MORIN, maire.

Producteur / co-producteur France 3 Orléans
Générique Journaliste : Michel Grossiord Monteur : Georges Gabrielidis Opérateur de prise de vue : Richard Leceux

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.