Aller au contenu principal
Colin Powell, du Bronx au numéro 1 de l'armée américaine

Colin Powell, du Bronx au numéro 1 de l'armée américaine

18.10.2021 - vidéo

Né dans le Bronx, Colin Powell découvre l'armée avec enthousiasme à 17 ans. Au Vietnam, il sera "platoon leader", chef d'une trentaine d'hommes. Sous la présidence de Ronald Reagan, il est conseiller à la Sécurité. Ce sont donc les Républicains qui les premiers lui font confiance. Sous George Bush, il devient chef d'Etat major. Ce sera son rôle durant la guerre du Golfe, c'est là que le monde le découvrira du général Schwarzkopf. Son étoile brille. Le président Clinton le reconduira dans ses fonctions. Il prendra sa retraite de général en 1993. Le 11 octobre 1995, sur le plateau de Bruno Masure, sur France 2, Colin Powell disait vouloir prendre « deux semaines pour réfléchir » à une éventuelle candidature à la présidentielle américaine, et revenait sur sa couleur de peau : « C'est un signe de progrès que pour la première fois aux Etats-Unis on pense à une personne de couleur pour devenir président ». Colin Powell ne se présentera finalement pas. En 2001, il intègre l'administration de George W. Bush en tant que secrétaire d'Etat, un poste qui l'amène à présenter en 2003 à la tribune des Nations Unies les soi-disant preuves américaines prouvant que l'Irak possédait des armes de destruction massives. Allégations finalement démenties par la réalité des faits, une fois l'Irak envahi en 2004. Colin Powell est mort le 18 octobre 2021, à l'âge de 84 ans.

Histoire et conflits

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.