Aller au contenu principal
Claire Bretécher ou de la dérision comme s'il en pleuvait

Claire Bretécher ou de la dérision comme s'il en pleuvait

Un jour futur - 19.04.1975 - 13:10 - vidéo

Portrait de la dessinatrice Claire BRETECHER et de sa démarche créatrice pour l'année de la femme. Le reportage s'ouvre sur longue galerie des portraits photographiques de l'artiste à différentes périodes (origine indéterminée). L'interview de Claire BRETECHER est entrecoupée par des planches de bandes dessinées de l'auteure lues case par case par une voix féminine, ainsi que par des images d'illustrations anciennes et désuètes non identifiées. 1ère planche : deux femmes avec un enfant. 2ème planche : une femme devant sa glace. 3ème planche : une vieille dame poste son tiers provisionnel. 4ème planche : un vieux couple sur un canapé. 5ème planche : une discussion philosophique sur la violence dans un canapé. 6ème planche : un seul dessin sur la religion. 7ème planche : une femme et les déodorants. 8ème planche : une femme qui se plaint Claire BRETECHER explique comment elle a démarré son métier dans la bande dessinée. Elle ne sait pas si son humour est "français". Elle évoque comment nait son inspiration. Marcel GOTLIB est filmé assis et fumant une cigarette en arrière plan dans le canapé. Claire BRETECHER écrit d'abord les dialogues avant de dessiner. Elle dit dessiner toujours la même catégorie de gens, qu'elle qualifie "d'intellectuels, libérés, de gauche, aisés, étant sûrs de détenir la vérité, pratiquant la psychanalyse, trouvant des solutions à tout, en contradiction constante avec eux-mêmes". Elles s'inclue dans ce groupe de personnes. Elle passe beaucoup de temps pour que le trait de ses dessins ait l'air spontané. Elle ne fait pas partie du MLF (Mouvement de libération des femmes) car elle déteste le militantisme mais se dit très concernée par le féminisme. Elle fait acte de féminisme en mettant des femmes "normales et courantes" dans ses bandes dessinées là où jusqu'à présent il n'y avait que des caricatures de femmes, séductrices ou mégères. Claire BRETECHER évoque l'autocensure comme limite et donc générateur d'idées, ainsi que la thématique du couple générateur de frustration. En conclusion, Claire BRETECHER en manteau de fourrure marche dans la rue un jour pluvieux.

Producteur / co-producteur Antenne 2
Générique Réalisateur : Paul Planchon Producteur : Teri Wehn Présentateur : Teri Wehn Participant : Claire Bretécher

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.