Aller au contenu principal
Service minimum en cas de grève : Réactions de Jean Claude Gayssot et Philippe Seguin

Service minimum en cas de grève : Réactions de Jean Claude Gayssot et Philippe Seguin

20 heures le journal - 05.12.1998 - vidéo

Au neuvième jour de la grève de la SNCF, la déclaration de Jacques CHIRAC à propos de l'instauration d'un service minimum en cas de grève suscite des remous. Réactions à gauche de Jean Claude GAYSSOT, ministre de l'Equipement et des Transports, et à droite, de Philippe SEGUIN, président du RPR. Interview de Jean Claude GAYSSOT : "On ne peut l'amputer du droit de grève. Il faut tout faire pour qu'au conflit, le dialogue social prenne le pas...", et extrait du discours de Philippe SEGUIN à une tribune : "Il faut dire qu'avec ce gouvernement censé nous garantir la paix sociale, c'est une sorte de mini chienlit permanente que nous vivons. Comme le président de la République, nous devons dire, nous, que dans le service public, il faut des règles spécifiques... Pour assurer la continuité des obligations qu'on a vis-à-vis des usagers".

Producteur / co-producteur France 2
Générique Participants : Jean Claude Gayssot, Philippe Séguin
Descripteur(s) France, service public, conflit social, droit de grève, service minimum, polémique, Gayssot, Jean Claude, Séguin, Philippe, interview, discours, petite phrase, ministre, grève

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.