Aller au contenu principal
Libération des indépendantistes canaques emprisonnés à Paris

Libération des indépendantistes canaques emprisonnés à Paris

TF1 Treize heures - 18.11.1988 - vidéo

En application de la loi approuvée par le référendum du 6 novembre 1988, 51 militants indépendantistes de Nouvelle Calédonie ont été libérés de prison. La loi précise que les personnes impliquées dans des évènements d'ordre politique en Nouvelle Calédonie, avant le 20 août 1988, ne peuvent pas être retenues en détention provisoire. Les 26 militants indépendantistes détenus dans les prisons de la Santé, de Fresnes et de Fleury Mérogis dans le cadre de l'affaire de la grotte d'Ouvéa sont sortis. Djim OUNEI, FLNKS, président du Comité des familles, se réjouit de cette remise en liberté. Le car a amené les kanaks directement à l'aéroport de Orly. Une femme explique que le retour à Ouvéa va être difficile pour eux, car ils vont devoir faire le deuil de leurs camarades tués. L'enquête et l'instruction judiciaire sont toujours en cours, l'amnistie exclue en effet les auteurs directs d'assassinats. Des images d'archives d'une cérémonie et de la libération de la grotte d'Ouvéa concluent le reportage.

Producteur / co-producteur Télévision Française 1
Générique Participant : Djim Ounei Journalistes : Benoît Duquesne, Jean Marie Michel
Descripteur(s) Paris, prison, TOM, Nouvelle Calédonie, accord, référendum, amnistie, Canaque, prisonnier, libération, FLNKS-France

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.