Aller au contenu principal
Premier coeur artificiel français

Premier coeur artificiel français

12 13. Edition nationale - 10.02.2011 - 04:57 - vidéo

Reportage sur le premier coeur artificiel, 100% français. Un aboutissement de 15 ans de recherche et un espoir pour de nombreux malades. Philippe BROCARD a été greffé du coeur il y a 16 ans. Une fois par an il passe une visite de contrôle au service de transplantation de l'hôpital Georges Pompidou de Paris. Il sait que son coeur greffé peut s'arrêter un jour et espère beaucoup du coeur artificiel. Interview du Dr Romain GUILLEMAIN, médecin transplantation Hôpital européen Geoges Pompidou à propos des traitements des greffés.Interview de Philippe BROCARD.Interview du Professeur CARPENTIER, Hôpital européen Georges Pompidou. L'équipe du professeur Carpentier doit implanter dès le mois de juin, 6 coeurs artificiels sur des malades qui n'ont aucun espoir de greffe. Le coeur artificiel est testé et mis au point dans un lieu sécurisé et secret, mobilisant jour et nui 15 ingénieurs. Ce coeur artificiel est contrôlé par ordinateur et contrôlé par des batteries externes. Chaque transplantation coûtera 250.000 euros et sera remboursée par la Sécurité Sociale.

Producteur / co-producteur France 3
Générique Journaliste : Elisabeth Pourquery Journaliste reporter d'images : Agnès Girault Carlier Monteur : Roselyne Morez Participants : Romain Guillemain, Philippe Brocard, Alain Carpentier, Patrick Coulombier
Descripteur(s) Carpentier, Alain, coeur, coeur artificiel, échographie, greffe d'organe, médecine, Paris

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.